Naroom
Bonjour cher Naroomien(ne) ! Voici les nouvelles du moment!

Le forum:
* Thème sur les emblèmes de cartes de jeu


La Galerie:
* Blog de galerie: "http://naroom.overblog.com/"



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 l'horreur, la calamitée...euh les enfant?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7307

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: l'horreur, la calamitée...euh les enfant?   Sam 11 Avr - 16:25
Tsuki rêvassait tranquillement sur son lit. Elle était dans les bras du brun et ronronnait tranquillement sous les caresses de celui-ci. Elle finie même pas s’endormir quand un cri lui fit ouvrir les yeux. Interdite elle regarda Sasuke qui venait de prendre un air blasé.

« Fallait s’en douté.
-Non pas possible.
-Et si ton fils embêtes encore les petites d’Akiko.
-Mais qu’est-ce qu’il m’a prit de dire oui.
-Bah, t’as surtout pas vraiment eut le choix, elle est rentrée, posé ses petites et c’est enfuie.
-Oui j’m’en souviens T-T
-KYAAAA !!!fit une voix de petite fille.
-Non…
-Aller au boulot c’est ton fils.
-C’est plutôt le tient oui rires’.
-Qu’est-ce que tu veux dire par là ?
-Bah… Un dragueur qui fait chier les filles après… hum je trouve que ça te ressemble.
-Vas les voir au lieu de dire des bêtises. »

Lentement et absolument pas motivée la jeune louve se leva et sortit de sa chambre. Dans le salon se trouvaient six magnifiques (rires’ qu’est-ce qui faut pas dire) bambins. Dans un coin une petite fille, ressemblant à s’y méprendre à la louve qui venait d’entrer, était couchée, roulée en boule, sur un garçon aux cheveux longs et bruns avec des petites cernes sous les yeux. A côté de la petite fille, un petit garçon dormait serrant la queue touffue de loup qui était sous son nez. Ceux-là ne posaient aucun problème. Mais les trois restants, c’était vraiment une horreur à gérer. Un garçon, qui ressembler trait pour trait au brun resté dans la chambre, était en train de faire marcher deux petites filles qui étaient presque en extase devant lui. En désespoir de cause Tsuki se posta devant son fils et lui annonça :

« Attention où j‘appelle ton père.
-Mais maman, je fais rien de mal.
-Mais bien sûr mon chéri…Sasu !!! »

Il cria dans l’espoir de faire comprendre à son dit fils qu’il devait se tenir à carreau maintenant. D’ailleurs le brun sortit du couloir, sa posture imposante fit taire le mouvement de rébellion du mini Sasu. Hum…non ^^. En fait Sasuke, grandeur nature, arrivait le sharigan activé, il prit une grosse voix et lança :

« Qui est-ce qui embête le loup ici ?
-Euh…
-Mouahahahahah !
-Wha ! »

Le mini Sasu prit ses jambes à son cou et s’enferma dans sa chambre avant que son père ne l’attrape. Tsuki secoua la tête légèrement, pour ne pas dire complètement, blasée par les deux garçons. Le pire dans tout ça c’est que le petit dormeur ne s’était même pas réveillé. La petite louve, elle, avait dressé les oreilles et s’était redressé faisant quand même attention à sa queue, toujours en otage. Puis elle cria à l’attention de son père.

« Un katon ! Un katon ! Allez défonce la porte.
-Attention petiteuh filleuh, fit le brun en revenant, je vais t’attraper !
-Non, non. »

Elle se cacha alors derrière son grand frère, ayant toujours la queue dans les bras du dormeur. Dans ce carnage ambiant, les deux petites filles d’Akiko s’étaient planquées derrière le canapé.
D’un coup Tsuki frémit du bout des oreilles sentant arriver une autre masse de problème. Et en effet quelqu’un toqua à la porte et sans attendre que la louve ouvre deux autres bambins s’incrustèrent dans le petit, beaucoup trop petit, appartement. Dans l’entrebâillement de la porte se tenait Lili avec un regard implorant.

« J’ai compris, fit simplement Tsuki, mais tu me redevras ça.
-Oui, promis. »

En soupirant l’hybride referma la porte et se tourna vers Sasuke. Celui-ci était ensevelit sous quatre enfant qui essayaient en vain, de lui trouver un point faible. La louve sourit attendrie par la scène. Puis elle fit signe au brun qu’elle partait retrouver Yumie, qui elle-même était allé chercher du lait. Elles finirent par se rencontrer sur le chemin, ce qui ne manqua pas de surprendre la neko. Celle-ci comprit l’empressement de Tsuki lorsqu’elle apprit que les enfants de Lili avaient rejoint la troupe et surtout que Sasuke était resté seul avec eux. C’est donc bien vite qu’elles rentrèrent au petit appartement. Appartement qu’elles retrouvèrent…vide. Un petit mot était sur la table, Tsuki le prit et lut ceci :
« Les enfants sont trop nombreux, qu’est-ce qui t’as pris de partir ? Ils ont voulu te retrouver et maintenant ils sont en ville. C’est malin franchement. J’ai quand même avec moi la petite de Lili et notre fils ainé. »
Ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase et la louve explosa :

« Rah, c’est pas possible il est nul ou quoi ? En plus ça va être ma faute maintenant rires’.
-T’énerves pas on va les retrouver, essaya Yumie.
-Ya intérêt ou je le tue moi-même. »

Avant que la louve ne finisse par tuer un pauvre passant, la neko la tira dans la rue. Yumie fit marcher ses oreilles. Blasée la louve commença à son tour humer l’air environnant cherchant la trace des enfants. L’hybride à oreille de chat finit par entendre la voix perçante d’une des jumelles d’Akiko. Elle partit aussi sec dans cette direction. Lorsqu’elle les rattrapa, les deux petites écoutaient avec fascination les histoires de plus en plus improbables d’un mini Sasuke. L’une était assise contre une réplique de Gaara en miniature et sans signe « Ai » sur le front. Malgré qu’il est les cheveux et les yeux de la même couleur que ceux de sa mère.
De son côté Tsuki avait repéré l’odeur de sa fille. Celle-ci avançait tant bien que mal avec toujours son fardeau au bout de la queue. Et oui le mini Kawase-Nara ne s’était pas encore vraiment réveillé mais il marchait tout de même. Au ralentit par contre. Il n’était pas près de lâcher son doudou. Cela amusa Tsuki qui récupéra les deux enfants avant de rentrer chez elle. Là attendait Yumie et le brun sur qui elle voudrait bien passer ses nerfs. Cependant le moment n’y était pas. C’était 16h00, l’heure du goutté. D’ailleurs le mini Sasu venait tirer sur la manche de sa mère :

« M’man, j’ai faim.
-Moi aussi madame, continua une des petites d’Akiko.
-Moi aussi. »

E là, ce fut le carnage. Tous commençaient à s’agiter autour des trois adultes. La petite louve commença même à hurler à la mort, suivi par ses frères qui tentaient de l’imiter sans grand succès. Tsuki se dirigea alors vite vers la cuisine suivit de Yumie et prépara six bols de lait, deux chocolats chauds et un thé (pour Yumie le thé ^^). Les deux hybride sortirent aussi quatre boîtes de gâteau, posèrent le tout sur un grand plateau et l’emmenèrent dans le salon où Sasuke se faisait martyrisé par les petites teignes. Ils abandonnèrent vite le brun pour venir se mettre dans les jambes des deux filles. Une fois le plateau posé les enfants se jetèrent sur la nourriture qui leur était offerte. Les trois shinobi se laissèrent tomber dans le canapé épuisés.
La prochaine étape était peut-être la plus compliquée de la journée ; la sieste. A la simple pensée de ce moment les trois adultes soupirèrent, de plus les bambins venaient de finir de manger. Alors ils les emmenèrent dans une pièce où des matelas étaient posés sur le sol. Ils se séparèrent d’eux-mêmes en deux groupes presque instinctivement. Le mimi Kawase-Nara resta accroché à son doudou vivant, celui-ci s’installa sur son grand-frère qui referma tendrement ses bras sur elle. De l’autre côté il avait une mini Lili avec de long cheveux roux. Dans un autre coin se trouvait les quatre formant une espèce de masse vivante et pour l’instant dormante (^^).
Une heure passa dans le calme. Jusqu’à ce qu’un se réveille. Ne pouvant s’empêcher de faire n’importe quoi, il commença à gigoter et réveilla les trois autres autour de lui. Les deux petites filles se mirent à pleurer, pas habituée à des réveilles si brusque et le mini Gaara regardait le garçon avec un air de tueur. Avant qu’il ne passe à l’acte Tsuki entra dans la pièce et sortit son fils, un air blasé sur le visage.

« T’as pas honte ?
-Mais j’ai rien fait.
- -_-‘ pire que ton père, c’est pas possible. »

Ils furent suivit par les trois autres puis un peu plus tard par la mini Lili et le mini Itachi. La petite louve aurait bien voulu les suivre mais ayant toujours un poids accroché à la queue, elle resta là et se roula en boule contre le petit Kawase-Nara. D’un coup on sonna à la porte, c’était le retour de Lili avec juste derrière Akiko. Tout de suite les trois petites filles allèrent se planquer.

« Nan !!! Veux pas partir !!!
- -_-‘’, Lili et Akiko.
- T.T, Tsuki. »

Au bout d’une demi-heure de mus-ménage pour rassembler les trois filles, les deux kunoichi remercièrent la louve et s’en allèrent avec leurs chers bambins. Tsuki se laissa alors tomber dans son canapé en soupirant. Le plus gros des problèmes était passé.

« Ta fille est enroulée contre mon fils. »

Entendit la louve avant de fermer les yeux. Lorsqu’elle les rouvrit, elle vit sa chambre. Intriguée elle se releva un peu et vit qu’elle était dans les bras de Sasuke qui lui dormait tranquillement. Elle se laissa tomber en soupirant, ce n’était qu’un rêve. Au passage cela réveilla le brun qui demanda :

« Ca va Tsuki ?
-Sasu promets-moi une chose.
-Quoi ?
-J’veux pas d’enfant. M’en fait jamais.
-Hn ? »


 

l'horreur, la calamitée...euh les enfant?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant
» FB : Le Bal de l'horreur [Pv. Bear D. Seiko]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naroom :: Autres :: Autre :: Autres-