Naroom
Bonjour cher Naroomien(ne) ! Voici les nouvelles du moment!

Le forum:
* Thème sur les emblèmes de cartes de jeu


La Galerie:
* Blog de galerie: "http://naroom.overblog.com/"



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le choc des générations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Lily Hatawai Emissaire
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna gakure no sato
Nombre de messages : 7829

Feuille de personnage
Taijutsu:
20/100  (20/100)
Ninjutsu:
0/100  (0/100)
Genjutsu:
85/100  (85/100)
MessageSujet: Le choc des générations   Ven 24 Oct - 22:26
Shin et Akira étaient enfin de retour au village de Suna après deux semaines de vacances à l'onsen de la famille du blond. La caravane de Nikki, l'oncle du Ryoutei s'arrêta alors. Akira descendit, suivit par Shin.

- Merci d'avoir bien voulu nous prendre avec vous pour ces voyages.
- Je t'en prie gamin. C'était un plaisir de vous avoir avec nous.
- Merci Nikki-Ojisan. Tu restes à Suna combien de temps?
- Pas longtemps. J'ai eu un message d'une de tes cousines. Elle veut que je passe rapidement pour une histoire de fruits. Ce n'était pas très bien expliqué dans son message. Il faut que je vois ça avec elle.
- Très bien. Tu passes à la maison ce soir?
- Oui, je passerais rapidement dire bonjour à tes parents.

Et quand la conversation fut fini, le couple se rendit jusqu'à chez eux. Shin était pressé de retrouver ce petit appartement. Durant le trajet, il prévient Akira.
- Je vais passer voir mes parents et mes cousins après avoir défait nos affaires.

Le blond était loin de se douter de ce qui l'attendait chez ses parents. Passer deux semaines à l'onsen Minazuki avait été pour le couple un moyen, sans le savoir, de ce faire connaitre du reste de la famille. Et bien sûr, apprendre qu'un couple d'hommes s'étaient fait au sein de cette noble et grande famille commerçante, c'était tout simplement outrageant pour les ainés. Chigiru s'était déjà prit la tête avec le grand père qu'il ne voyait que lors des grandes réunions de famille. Il ne l'avait jamais aimé, et même si lui aussi était contre ce couple, il ne pouvait tolérer qu'un vieux pèquenaud vienne rabaisser de la sorte son cousin adoré.


Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7231

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Ven 24 Oct - 22:46
"Merci d'avoir bien voulu nous prendre avec vous pour ces voyages.
- Je t'en prie gamin. C'était un plaisir de vous avoir avec nous."

Akira resta muet. Depuis combien de temps ne l'avait-on pas appelé gamin? Le reste de la conversation était de toute façon civilité entre Shin et son oncle. Histoire de savoir ce qu'ils allaient faire ensuite. Puis le couple parti en direction de leur appartement. C'est sur le chemin que Shin se décida à annoncer une chose qu'Akira savait déjà:

"Je vais passer voir mes parents et mes cousins après avoir défait nos affaires.
-Bien sûr. Tu leur passeras le bonjour de ma part."

Défaire leur affaires ne leur prit pas trop de temps. Ils avaient été assez économique sur leur bagage. Akira était content de retrouver son petit chez soit. Peut-être moins confortable que l'onsen, mais beaucoup plus accueillant de son point de vue. Et puis c'était chez eux surtout. Puis au moment où Shin se décida enfin à partir il lui souhaita:

"Bonne soirée, à demain."

Parce que même s'il ne l'avait pas dit, le rouquin était persuader que le jeune homme resterait chez ses parents ce soir, même s'il ne le voulait maintenant Hiroko trouverai bien une bonne raison pour qu'il reste. Tant qu'il était dans un endroit connu Akira ne se faisait pas de soucis.

Du soucis il y en avait plus chez les Ryoutei depuis l'arrivée d'un personnage fort peu sympathique, fort peu présent et que pourtant tout le monde connaissait. Le grand-père Ryoutei. Qui avait surpris pas mal de monde par sa simple venue alors même que rien n'était à célébrer. Dont l'explication ne plu pas vraiment aux cousins. Ce qui était parfaitement visible chez chigiru était beaucoup plus stagnant chez Kazuma qui arrivait toujours plus ou moins à garder son calme, et tentait de faire de même pour le ninja.


Lily Hatawai Emissaire
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna gakure no sato
Nombre de messages : 7829

Feuille de personnage
Taijutsu:
20/100  (20/100)
Ninjutsu:
0/100  (0/100)
Genjutsu:
85/100  (85/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Sam 25 Oct - 1:04
C'était très agréable de retrouver son chez soit. Shin passa dans toutes les pièces pour voir si tout était en place et que tout marchait. Il vérifia qu'il ne leur manquait rien. Ainsi, il pourrait en prendre chez ses parents et leur rendre plus tard.

" Bon, j'y vais.
- Bonne soirée, à demain.

Shin eu un grand sourire. Lui qui allait justement expliquer au rouquin qu'il ne savait pas à quelle heure il rentrerait, c'était maintenant le cadet de ses soucis. Akira savait qu'il serait long. Il l'embrassa et quitta déjà l'appartement.

Sur le trajet, le blond rencontra quelques clients du restaurant. Il était très heureux de retrouver ce quotidien. Plus il avançait jusqu'à chez ses parents, plus il se sentait vraiment de retour chez lui. Suna lui avait manqué. Il passa la porte du magasin de sa mère.

- M'man? J'suis rentré.
- Shin! Mon petit garçon!!! Elle s'approcha de lui toute contente.
- M'man!! J'ai passé l'âge d'être appelé comme ça.
- Tu resteras toujours mon petit garçon.

Il soupira et enlaça sa mère. Les deux prirent des nouvelles de l'autre. Mais la mère semblait avoir une chose à dire, et cela semblait être difficile à dire.


- Allons à la maison. Il se dirigea vers l'arrière.
- Shin!! Atten... Mais le jeune homme avait déjà passé la porte.

Il tomba sur son grand-père. Cet homme avait toujours eu l'air grave, mais cette fois-ci, il semblait avoir en plus comme un brin de supériorité.

Grand-père Ryoutei:
 

- Ojisama. Il s'arrêta pour saluer son ainé avec respect. C'est un plaisir de vous voir ici.
- Pas plus, petit crétin!! Râla-t-il en faisant frapper sa canne contre le sol.

Cela laissa Shin perplexe. Il releva alors la tête vers l'homme, ne comprenant pas le ton colérique qu'avait utilisé son grand-père contre lui.

- Baisse-moi ces yeux, veux-tu! Tu es un déshonneur pour cette famille. Il s'approcha du blond. Comment une femme telle qu'Hiroko a pu mettre au monde une erreur de la sorte...
- Otosama!
- N'insultez pas ma mère.
- Vas-tu la fermer?! S'énerva l'ainé.

Les paroles de l'ainé étaient très dures à encaisser pour Shin. A présent, il n'osait vraiment plus relevait le visage. Qu'avait-il pu faire pour attiser une telle colère chez son paternel?! Hiroko se plaça à côté de son enfant, l'incitant à se redresser. Shin se laissa faire, passant son regard interrogateur sur sa mère. Elle avait un visage triste.

- Je vais chercher ton père.

Les yeux de Shin s'ouvrirent sensiblement plus comme pour supplier à sa mère de ne pas le laisser seul avec cet homme. Mais il savait que son père serait un soutien, donc il en resta au regard.

* Reviens vite... Il fait flipper le vieux.*

La femme passa au restaurant où son mari préparait les aliments. Le plus vieux profita d'avoir Shin seul pour lui envoyer ses vérités au visage.

- Est-ce vrai que tu vis avec un homme?
- ... Oui. Il s'appel...
- Je me fous de son nom. Quelle honte! Tu vas me le jeter proprement et de suite!!
- Je ne peux pas faire cela, Ojisama. Je l'aime.
- De l'amour entre homme. Quelle connerie. As-tu pensé au regard qu'aurait les autres sur ta famille, par ta faute? Nous sommes une famille de commerçant. Si le village l'apprend, cette famille court à sa perte. Tu seras à jamais responsable du malheur de chacun.

Shin avala difficilement sa salive, n'arrivant pas à prononcer le moindre mots. Ses yeux devinrent plus humides. Il n'avait jamais vu les choses de cette manière. Il y avait de la logique dans le raisonnement du grand-père et c'était ce qui faisait le plus de mal à Shin. Le blond se sentait terriblement égoïste. La porte s'ouvrit sur les parents du jeune homme.

- Shin! Je suis content de te revoir mon fils!

Le blondinet releva doucement les yeux vers l'homme, un visage déchiré par la douleur et la tristesse. Le père comprit de suite. Il soupira en continuant d'avancer.

- Je vois que tu as déjà répandu ton venin, Père.
- Ce n'est que la dure et stricte vérité. Comment as-tu pu accepter qu'une telle abomination se déroule? C'est tout simplement dégoutant.

Le petit groupe fini par prendre place dans le salon. Le grand-père commença à faire la leçon à son petit-fils. Les parents ne pouvaient pas réellement s'opposer au plus vieux, il était chef de famille et avait donc l'autorité. Le blond s'était installé en seiza à même le sol, les yeux vers le bas tandit que son ainé le rabaissait continuellement lui et son amant. La mâchoire de Shin commença à doucement trembler. Les larmes ne viendraient pas de suite, mais sa mère était convaincue qu'elles couleraient. Hiroko en avait le cœur brisé. Après le monologue du vieux homme, ce dernier se releva.

- Apportes-moi du thé dans ma chambre, Hiroko-san. Autant parler m'a donné soif. Il regarda ensuite son fils. La famille se réunira ce soir. J'ai une annonce à faire.

Et comme l'avait dit l'ainé, l'ensemble de la famille fut réuni sur de grandes tables dans la cour intérieure du clan. On plaça le grand-père sur une table à part entouré de ses deux fils, le père de Kazuma et celui de Shin. La sœur de ces derniers, la mère de Chigiru, étant une femme ne fut pas autorisée à cette table. Et pour tout dire, elle n'enviait en rien ses frères. Shin s'était installé à côté de sa mère et de ses cousins. Cela avait étonné beaucoup de monde qu'un tel repas soit organisé à cette époque de l'année. Il n'y avait rien à fêter.

Le repas avait déjà commencé et depuis que le blond était de retour, il n'avait pas décroché de vrai sourire. Chigiru en connaissait la raison et il était réellement en train de peser le pour et le contre avant d'aller refaire le portrait à son grand-père, qu'il ne considérait pas comme tel d'ailleurs. C'était un monstre sans cœur, rigide et inexpressif. Il attrapa un petit verre pour le remplir d'alcool. Il se sentait vraiment inutile. Le plus jeune des cousins avait été surprit et inquiet de voir Chigiru avec un tel bandage à la tête. La discussion s'était posée là-dessus, comme pour éviter de façon très claire le sujet que tout le monde avait pourtant à l'esprit. Mais bien sûr, c'était trop beau pour que les choses restes ainsi.

Le grand père se leva alors, le silence tomba sans prévenir.

- Je suis très heureux d'être parmi vous ce soir, même si ma présence se justifie par l'incapacité à mon fils de gérer cette famille. Ses yeux se posèrent sur Masaharu. Je t'ai laissé le rôle de chef de famille à Suna afin que tu guides chacun de ses membres sur le droit chemin. Mais à l'évidence, tu as échouer. L'homme posa un regard sur Shin.
- Ok, j'vais me le faire... Marmonna Chigiru.
- Je vous annonce donc à tous que dorénavant, le chef de famille référent à Suna sera mon autre fils, ici présent. Il posa sa main sur l'épaule du père de Kazuma. Fiston, je compte sur toi pour conduire cette famille jusqu'aux sommets.

Masaharu ne fit aucun commentaire, serrant ses mâchoires du mieux qu'il pouvait pour ne rien dire de stupide. Shin était inquiet pour son père. Lui qui était si fier d'avoir le rôle du mentor dans cette grande famille. Il devait être terriblement fâché et malheureux.

C'est comme pour achevé la famille de Shin que le plus âgé reprit.

- J'ai placé ma confiance en Masaharu. C'était une terrible faute. Et pour m'en faire pardonner, il est de mon devoir de réparer cette erreur que j'ai commise. Il prit une respiration avant de reprendre. J'ai eu la désagréable surprise d'apprendre que l'un de mes petits-fils s'était éprit d'un homme. Shin devint vert tandis que les bavardages se multipliaient. Le cuisinier n'osait plus relever les yeux. Sa mère vint poser sa main son la sienne. Membre du clan Ryoutei, je vous annonce que ce jeune ignorant stupide va quitter cet homme immédiatement et faire des Omiais.

Hiroko releva vivement la tête vers le père de son mari. Que venait-il de dire?! Shin restait figé. De son côté, Masaharu avait des pulsions meurtrières. Il serrait les poings, bouillonnant de colère.

- Alors là, tu peux toujours aller te brosser le vieux!! Gueula Chigiru. Il souffla sèchement, visiblement en rage. J'arrive pas à croire que c'est moi qui dis ça... Commença-t-il sur un ton normal, il s'emporta pour la suite. Shin est avec Akira-san depuis bien plus d'un an. Toutes les personnes présentes ici savent pour eux depuis un moment, et personne n'est venu s'en plaindre jusqu'à maintenant.
- Reste à ta place petit avorton. Quelle manque évident d'éducation.

Il allait répliquer quand il sentit la main de sa mère se poser sur son épaule. Il tourna la tête vers elle, espérant la voir le soutenir. Mais en voyant le visage si triste de cette dernière, il se contenta de rager dans son coin. Shin n'avait pas décroché un mot depuis lors. Voir son cousin dans un tel état rappela au ninja l'époque où il venait d'être jeté par Chô. C'était si rageant. Il avala d'un trait sur verre.


Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7231

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Sam 25 Oct - 21:20
Le soir même du retour de Shin était organisé un grand banquet chez les Ryoutei et cela ne plaisait absolument pas à Kazuma. Déjà parce qu'il n'aurait pas le temps de prévenir Shin de la présence du grand-père, et surtout de sa raison. Ensuite parce qu'une telle réunion voulait forcément dire qu'il y avait quelque chose de spécial à annoncer, puisqu'il n'y avait rien à fêter.

C'est pourquoi le pâtissier se sentait mal lorsqu'il quitta le SunaTea ce jour-là. C'était la première fois depuis qu'il travaillait là-bas. Et malheureusement ses conjectures n'étaient absolument pas mauvaise étant donné la tête de Shin lorsqu'il s'installa à table. D'autant plus qu'il ne fut pas le seul. Calmer Chigiru ne serait pas une mince affaire. Déjà que lui-même n'était que d'un calme relatif. Il lui en faudrait peu pour sortir ses quatre vérités à l'ancêtre de la famille. D'ailleurs il se crispa en l'entendant prendre la parole:


"Je suis très heureux d'être parmi vous ce soir, même si ma présence se justifie par l'incapacité à mon fils de gérer cette famille. Je t'ai laissé le rôle de chef de famille à Suna afin que tu guides chacun de ses membres sur le droit chemin. Mais à l'évidence, tu as échoué.
- Ok, j'vais me le faire..."

Kazuma pinça le bras de son cousin pour le résoudre au silence mais certainement avec trop de frustration. Bien sûr il doutait que cela fasse réellement mal au jeune homme mais tout de même il n'avait pas à passer ses nerfs sur lui. Cependant c'était un vrai coup dur. Tout le monde savait combien Masaharu était fier d'être le chef référant de la famille à suna.

"Je vous annonce donc à tous que dorénavant, le chef de famille référent à Suna sera mon autre fils, ici présent. Fiston, je compte sur toi pour conduire cette famille jusqu'aux sommets.
-Je ferais de mon mieux," assura Yasujirô.

Mais Kazuma savait bien que cette situation ne lui allait pas non plus. Yasujirô n'était pas fait pour être chef de famille intermédiaire. La seule chose qu'il voulait était de s'occuper dignement de sa boulangerie. Yasujirô était quelqu'un de simple et tranquille qui ne tenait pas à avoir de grande responsabilité même si le cas échéant il savait tout de même y faire face. C'était en quelque sorte un non sens, la raison d'ailleurs pour laquelle jusqu'à maintenant ce rôle revenait à Masaharu.


"J'ai placé ma confiance en Masaharu. C'était une terrible faute. Et pour m'en faire pardonner, il est de mon devoir de réparer cette erreur que j'ai commise. J'ai eu la désagréable surprise d'apprendre que l'un de mes petits-fils s'était éprit d'un homme. Membre du clan Ryoutei, je vous annonce que ce jeune ignorant stupide va quitter cet homme immédiatement et faire des Omiais."

Cette fois la main de Kazuma se crispa totalement sur le bras de son cousin ninja mais certainement pas dans le but de calmer celui-ci. C'était juste totalement un réflexe pour garder un minimum de sang-froid. D'ailleurs cela ne perturba certainement pas Chigiru qui se leva comme un beau diable.

"Alors là, tu peux toujours aller te brosser le vieux!! J'arrive pas à croire que c'est moi qui dis ça... Shin est avec Akira-san depuis bien plus d'un an. Toutes les personnes présentes ici savent pour eux depuis un moment, et personne n'est venu s'en plaindre jusqu'à maintenant.
- Reste à ta place petit avorton. Quelle manque évident d'éducation.
-Quel manque évident d'évolution."

Kazuma n'ajouta rien même si cela lui brûlait la langue. Il ne voulait pas mettre son père dans une position encore plus délicate que celle dans laquelle il était maintenant. Cependant rien que de voir le visage décomposé de Shin était une invitation au meurtre. D'ailleurs Kazuma reporta son regard sur ce dernier n'accordant aucune attention au plus vieux comme il aurait normalement dû le mériter. De toute façon ils n'avaient pour le moment aucun moyen d'agir. C'était à Shin de réagir, de montrer au patriarche ce qu'il voulait vraiment. Mais ce serait dure, voir impossible. Il connaissait trop son cousin et savait que celui-ci allait juste faire profil bas. Parce qu'il s'en voulait pour son père et qu'il gobait toutes ces stupidités sur la mauvaise publicité du clan.

Leur première tâche serait alors de remettre en place les esprits de Shin, peut-être même de convaincre Akira de venir faire savoir sa voix au chapitre. Après tout il en avait totalement le droit, qu'il soit écouter ou non. De toute façon Kazuma se souvenait assez bien de la première dispute entre le rouquin et les Ryoutei. Masaharu venait juste d'apprendre, à l'instar du pâtissier, la relation entre les deux jeunes hommes. Bien qu'il s'y soit fortement opposé Akira n'avait rien lâché, Kazuma ne doutait pas qu'il en serait de même cette fois-ci. Tant que Shin laisserait des signes positif au jeune homme en tout cas. Kazuma se permit une petite grimace. Le blondinet était trop faible de ce point de vue là, trop simple, trop manipulable. C'était à eux de le protéger.


Lily Hatawai Emissaire
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna gakure no sato
Nombre de messages : 7829

Feuille de personnage
Taijutsu:
20/100  (20/100)
Ninjutsu:
0/100  (0/100)
Genjutsu:
85/100  (85/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Sam 25 Oct - 21:54
" Quel manque évident d'évolution.

On entendit quelques rires cachés par ci et là. Mais le visage du plus vieux calma tout le monde en un instant. L'homme reprit ensuite la parole, en annonçant d'autres informations sur la famille comme l'inauguration d'un commerce à tel et tel endroits, les résultats d'examens d'un des cousins de la famille. Chigiru ne s'y intéressa pas le moins du monde. Il était bien trop concentrer sur la tête baissé de Shin. Kamanosuke ne comprenait pas tout, mais elle avait comprit le principal. Si son frère avait crié contre ce vieillard, c'était qu'il était méchant. En plus, il était contre Akira-niisan.

Shin se sentait tellement mal devant sa famille. C'était une première. Il avait honte de lui et se sentait coupable de faire vivre à sa famille proche cette humiliation. Comment avait-il pu être aussi égoïste et aveugle. Ses yeux remontèrent vers son père, il voulait savoir comment allait l'homme. Ce dernier n'avait pas bougé son regard du coin de sa table depuis que son père lui avait retiré son titre de chef de famille, une expression dramatique au visage. Les traits de Shin se déformèrent en replongeant son regard humide sur ses cuisses. Il n'avait presque rien mangé et sa mère savait qu'il ne mangerait pas plus. Elle alla chercher la main de son fils, la serrant avec force.

La chaleur de cette main emplit le cœur du blond de courage. Elle s'inquiétait pour lui. S'il continuait, il allait réellement finir par causer la perte de sa famille.

- Très bien, vous pouvez reprendre votre repas à présent.

Shin se jeta presque sur les plats devant lui. On l'entendit renifler longuement. Il enfourna une boulette de riz dans la bouche, sous les yeux ébahis de sa mère et Chigiru.

- Shin?!

Le blond attrapa une galette de légumes, de la salade, des beignets de viande, des œufs durs. Avoir la bouche pleine était surement la seule excuse "valable" qu'il avait trouvé pour ne pas pouvoir parler. Il avala difficilement ce qu'il avait en bouche avant de se resservir. Le jeune homme se leva pour attraper un plat de poisson plus loin. Chigiru l’intersecta.

- Hé! Du calme. Tu vas étouffer.

Shin resta silencieux, les joues rondes. Les deux restèrent immobiles quelques secondes avant qu'une larme ne vienne glisser sur la joue du plus jeune. Cela anéantit totalement le ninja. Il lui fit un bref sourire avant de tirer le plat vers lui et se servir. Il finit par essuyer sa larme et continuer d'avaler. Sa mère n'avait vraiment pas l'air dans son assiette.


Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7231

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Sam 25 Oct - 22:13
Après l'autorisation de manger chacun recommença à parler. Même si le coeur n'y était pas à la table des cousins. Shin trouva son réconfort dans la nourriture, ou plutôt il tenta d'y noyer son malaise et sa tristesse. Kazuma serra les dents. C'était tellement flagrant que même Chigiru ne fit aucun commentaire désobligeant. Le blond releva le regard vers le patriarche. A côté son père manger avec retenu et Kazuma savait que c'était parce qu'il réfléchissait. Certainement au meilleur moyen d'arranger la situation. C'était connu que les chien ne faisait pas des chats après tout. A côté Masaharu n'était pas dans un meilleur état que Shin même si le pâtissier se demandait ce qui pesait le plus sur sa conscience. Le fait d'avoir était déchu ou bien qu'on dicte si facilement la vie de son fils. La famille avait toujours été le plus important pour les Ryoutei, il n'arrivait pas à comprendre comment quelqu'un pouvait réellement arriver et donner de tel ordres sans que personne ne se soulève.

En tout cas si personne ne faisait rien, il finirait par le faire. Ou plutôt Chigiru finirait par le faire et lui-même aiderait sans en avoir l'air. Tout comme Yasujirô avait fait avec Masaharu jusqu'à maintenant. Il n'y eut plus vraiment d'attaque sur la famille de Shin jusqu'à la fin du repas. DE toute façon le patriarche avait déjà dû écouler pas mal de venin. Le clan se disperça donc dans les diverses maisons alors que Kazuma se dirigeait plutôt vers son cousin. Ce n'était pas forcément le moment pour parler, mais ce n'était pas non plus le moment de le laisser seul.

Son tante devait déjà s'occuper de Masaharu qui serait sans doute inconsolable, même si aucune larme ne sortiraient. D'ailleurs Kazuma lui fit un signe de tête en direction de l'homme:


"Vas-y Oba-san, nous nous occupons de Shin."

Parce qu'il était sûr que Chigiru resterait aussi.


Lily Hatawai Emissaire
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna gakure no sato
Nombre de messages : 7829

Feuille de personnage
Taijutsu:
20/100  (20/100)
Ninjutsu:
0/100  (0/100)
Genjutsu:
85/100  (85/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Sam 25 Oct - 22:38
A la fin du repas, Shin fut sans nul doute le premier à quitter la table. Il se retira dans sa chambre après avoir souhaité une bonne nuit à sa mère. Il n'osait adresser la parole à son père. Pas encore, c'était trop tôt. La femme resta indécise à regarder la porte de la chambre de son fils et son mari qui n'avait toujours pas bougé. A l'inverse de Shin, le plus vieux n'avait par ouvert la bouche pour ingurgiter la moindre chose. Dire qu'il avait fermé son restaurant pour entendre pareilles conneries. C'était vraiment rageant.

" Vas-y Oba-san, nous nous occupons de Shin.
- Très bien. Je compte sur vous les garçons.

Elle s'approcha de son mari, s'installant silencieusement à côté de lui. Et elle n'ouvrit pas la bouche. C'était plutôt étrange de la voir si tranquille. Elle qui était toujours à l'affut du moindre potin et de partager son savoir avec la première personne qu'elle rencontrait. Mais en ce moment, ce dont avait besoin Masaharu, c'était d'une présence et non d'une bonne discussion. Ou du moins, ce n'était pas avec elle qu'il devait parler.

De son côté, Shin s'était installé en boule sur le futon de son ancienne chambre. Le calme de la pièce lui fit énormément de bien. Chigiru regarda sa mère qui semblait aussi inquiète qu'Hiroko.


- Occupes-toi de Kamanosuke. Il posa sa main sur la tête de sa sœur.
- Mais je veux voir Shin-chan!!
- Shin a envie d'être seul, tu ne peux pas le déranger.
- Mais je veux quand même le voir.
- Écoutes, je lui dirais que tu penses très fort à lui et que tu lui fais un bisou. Il sera content. Tu dois aller dormir, tu as l'école demain.
- Mais...
- Soit sage avec maman, et pas de caprices.

Elle bouda.

- Très bien. Mais tu devras faire deux bisous à Shin-chan.
- Je ferai deux bisous à Shin.

La jeune fille serra son frère dans ses bras et finit par partir avec sa mère.

- Bonne nuit Kazu-chan.

Le plus jeune des cousins était toujours à se répéter son retour chez lui, la première engueulade de son grand-père et le discours de ce soir. Il se détester d'avoir agit de la sorte. Et plus encore parce qu'il avait terriblement envie de voir Akira. Que dirait-il s'il était là? Que ferait-il? Que devait-il faire lui-même? C'est quand il fut sûr qu'il était enfin seul qu'il éclata en sanglots. Chigiru l'entendit, se tournant vers le pâtissier un visage mitigé entre tristesse et rage.


Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7231

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Sam 25 Oct - 22:46
Ils n'eurent le temps de rentrer dans la chambre de Shin qu'ils l'entendirent pleurer. La mâchoire de Kazuma se crispa alors qu'il échangeait un regard avec Chigiru. Ils ne pouvaient pas laisser leur cousin comme ça mais rentrer maintenant serait un peu comme l'achever. Enfin Shin n'avait pas une si grande fierté.

"Ne t'emporte pas, conseilla-t-il tout de même à Chigiru. Il n'a pas besoin qu'on refasse le monde ce soir, mais juste de notre soutient."

Sur ça il toqua à la porte, ce qu'il ne faisait presque jamais. Mais au moins Shin aurait le temps pour cacher ses larmes s'il le voulait.


Lily Hatawai Emissaire
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna gakure no sato
Nombre de messages : 7829

Feuille de personnage
Taijutsu:
20/100  (20/100)
Ninjutsu:
0/100  (0/100)
Genjutsu:
85/100  (85/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Sam 25 Oct - 23:05
Entendre les pleurs qui venait de derrière cette porte était un supplice pour Chigiru. Il voulait presque faire marche arrière et régler ses comptes avec le vieux croulant.

" Ne t'emporte pas. Il n'a pas besoin qu'on refasse le monde ce soir, mais juste de notre soutient.

Kazuma toqua à la porte et attendit une réponse. Mais deux secondes suffire au brun pour s'emporter.

- T'es trop long!

Il empoigna la poignée et s'introduit dans la chambre du blondinet.

- Shin...

Le ninja s'approcha du malheureux, posant une main sur un genou de ce dernier. Le cuisinier était effondré. Il pleurait à chaudes larmes, sans honte de montrer sa profonde peine. C'était insupportable de voir l'état dans lequel il était. Chigiru avait l'impression de retourner dans le passé. Pourquoi Shin devait-il souffrir autant?


Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7231

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Sam 25 Oct - 23:12
"T'es trop long!"

Il aurait dû s'en douter, Chigiru n'avait même pas attendu deux secondes avant de forcer la porte. Kazuma suivi donc le mouvement pour limiter la casse. De toute façon le ninja se retrouva muet face à la détresse de son cousin. Le pâtissier s'installa à son tour à côté de lui. Son cousin était en larme. Il était en pleine détresse et tout ça pour quoi? Une soit disante réputation qui de toute façon n'avait absolument rien de terni! Le blondinet tapota alors la tête du blondinet comme il avait l'habitude de le faire lorsqu'ils étaient enfant. Signe qu'il pouvait déverser toute sa peine, qu'il serait là pour écouter. Sauf que dans le temps, Kazuma écoutait et Chigiru allait corriger les fous qui avaient osé faire pleurer son cousin. Sauf que là, le ninja ne pouvait corriger personne, c'était sans doute ce qui faisait qu'il se sentait si frustrer.


Lily Hatawai Emissaire
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna gakure no sato
Nombre de messages : 7829

Feuille de personnage
Taijutsu:
20/100  (20/100)
Ninjutsu:
0/100  (0/100)
Genjutsu:
85/100  (85/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Dim 26 Oct - 20:05
On voyait bien que Kazuma avait l'habitude de ce genre de situation. En règle générale, une fois que Chigiru avait les noms des fautifs, il posait sa main sur le crâne de son cousin et partait corriger les mauvais plaisantins. Mais cette fois-ci, le responsable était le chef de famille. Bien qu'il ai réellement envie de donner une bonne correction au vieil homme, ce n'était pas aussi simple dans les formes. Alors pour le moment, il préférait imiter Kazuma et s'installer de l'autre côté du blond.

Shin laissa couler ses larmes encore un moment. Rien n'avait réellement besoin d'être dit. Ils avaient tous assisté à la scène. Chigiru ne faisait rien depuis bien trop longtemps et avec Shin aussi malheurs à côté, c'était tout simplement un supplice pour lui.

" Je reviens, je dois péter un truck.

Il se leva, frottant la tête du blond avant de quitter la pièce. Après quelques minutes, on entendit plusieurs coups avant que tout se finisse dans un grand déchirement. Quand il revint, le brun eu l'air plus léger.

- Ça fait un bien fou. C'est dingue. Il reprit place sur le futon, bien moins droit. Bon Shin, arrêtes de chialer maintenant. Ça m'brise le cœur de te voir comme ça. Je sais que c'est un radis avarié ce grand-père et que quelque chose ne tourne vraiment pas comme il faut chez lui. Mais ce n'est pas nouveau.

Le blond releva des yeux gonflés vers son cousin. Ce dernier approcha sa main pour essuyer quelques larmes.

- Faut pas ce laisser faire.

Il secoua la tête de gauche à droite. L'autre grimaça, en s’ébouriffant les cheveux du côté où il n'avait pas de bandage. Parler n'était vraiment pas son domaine de prédilection.


Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7231

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Dim 26 Oct - 20:28
"Je reviens, je dois péter un truck."

Kazuma leva les yeux au ciel face à la gaminerie de son cousin, et pourtant au fond de lui il était tout de même assez impressionné. Chigiru avait déjà tenu un bon moment avant de céder à ses pulsions... qui se firent violemment entendre dehors. Mais son cousin était comme ça, il en avait besoin en quelque sorte. Ce qui était totalement vrai puisqu'une fois de retour il semblait vraiment détendu.

"Ça fait un bien fou. C'est dingue.
-Venant de toi ça ne m'étonne pas.
-Bon Shin, arrêtes de chialer maintenant. Ça m'brise le cœur de te voir comme ça. Je sais que c'est un radis avarié ce grand-père et que quelque chose ne tourne vraiment pas comme il faut chez lui. Mais ce n'est pas nouveau. Faut pas ce laisser faire."

Kazuma roula de nouveau des yeux et eu un petit soupire:

"Ce qu'il essaye de te dire de manière si maladroite, c'est que personne n'a le droit de prendre des décisions à ta place. Ce n'est pas parce qu'il a décidé quelque chose que tu es obligé de l'appliquer à la lettre. En tout cas, commença le pâtissier en passant une main caline dans les cheveux de son petit cousin, sache que quoi que tu décides nous serons toujours de ton côté."

Kazuma avait toujours su se servir des mots contrairement à Chigiru qui préférait les faits. Mais en tout cas le résultat serait le même, ils feraient tout pour que Shin aille mieux, même si cela voulait dire aller à son encontre à un moment donné, histoire de lui ouvrir les yeux.


Lily Hatawai Emissaire
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna gakure no sato
Nombre de messages : 7829

Feuille de personnage
Taijutsu:
20/100  (20/100)
Ninjutsu:
0/100  (0/100)
Genjutsu:
85/100  (85/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Dim 26 Oct - 21:12
Shin ne répondit qu'avec un faible signe de tête. Il n'avait pas la force de parler. Pas pour le moment. Alors finalement, les pleurs s'arrêtèrent quand Shin sombra enfin dans le sommeil. Après avoir installer plus confortablement le jeune homme dans son lit, les deux cousins le laissèrent. C'était assez dur pour Chigiru qui avait l'âme du grand-frère surprotecteur.

Le lendemain, Shin eu un mal fou à se lever, pourtant, il avait ouvert les yeux bien avant l'heure habituelle. Les événements de la veille s'étaient répétés en boucle dans son esprit. Ce n'était vraiment pas bon. Il se sentait si mal. Sa famille avait été bien trop gentille avec lui, au point qu'on lui autorise des caprices qui blessait tout le monde. Son père devait être si déçu d'être destitué de son rôle de chef. Sa famille s'en retrouvé réellement troublée. Qu'allait-il faire à présent? Que pouvait-il dire à Akira? Comment lui faire face? Oui, la réelle question était plutôt de savoir comment il allait lui faire face à nouveau.

Après avoir réfléchit à la chose dans tout les sens et ne pas avancer sur le sujet, le blond décida de se lever. Il entra chez lui où ses parents et son grand-père était déjà installé.
" C'est à cette heure-là que tu te lèves? Le terme flemmard n'est même plus adapté.
- Père! Shin a eu beaucoup de route hier. Il est normal qu'il se lève à une telle heure.
- Vas te laver le visage. N'imposes pas cette tête horrible à ta famille.

Le blond ne prononça pas un mot et monta à l'étage pour faire sa toilette. S'il pouvait éviter de manger avec l'ainé, ce ne serait pas de trop. Mais quand il fut de retour, l'homme était toujours attablé. Un petit soupire fut lâché avant d'avancer et de s'installer à son tour.
- Ittadakimasu.
- Qu'as-tu prévu aujourd'hui pour Shin, Masaharu?
- ...Mh. Il va m'aider en cuisine pour le service du déjeuner et du diner.
- Très bien, alors le reste du temps qu'il te reste, tu vas aller ramener tes affaires ici. Je veux que tu coupes tous contacts avec ce.. poissard. Je vais m'occuper des Omiais.

Il allait répliquer mais son regard s'arrêta une seconde de trop sur le visage attristé de son père. Ses mâchoires se serrèrent. Il préféra ne rien répondre. Son père avait assez souffert pour lui comme ça. Alors comme l'avait dit son grand-père, Shin partit dans la matinée pour faire ses quelques cartons. Ainsi l'après-midi, il fit quelques aller-retour entre les deux logements. Étant à présent en congé, Chigiru remarqua bien sûr les passages de son cousin et voir ce qu'il avait dans les bras n’annonçait rien de bien bon. Il remarqua d'ailleurs qu'au fils des venues, le visage du plus jeune se faisait de plus en plus tragique.




Dernière édition par Lily Hatawai le Dim 26 Oct - 21:58, édité 2 fois
Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7231

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Dim 26 Oct - 21:55
Ce jour-là l'ambiance était maussade au village du sable. Oh pas pour la personne lambda qui gambadait joyeusement dans les rues de la ville. Mais déjà aux deux endroit que fréquenter activement Kazuma. La réunion de la veille chez les Ryoutei avait plongé la famille dans un froid polaire. Voir leur jeune cousin pleurer toutes les larmes de son corps une deuxième fois avait complètement retourner les deux plus vieux.

Pour parfaire le tout le SunaTea aussi était assombrit par la disparition d'Ylicit. C'était comme un virus qui se répandait et bien qu'imperturbable Kazuma n'appréciait pas ce genre d'ambiance. Comme tout être humain qui se respectait. C'est pourquoi ce jour-là il fut plutôt content de fermer le restaurant. Ne restait avec lui que Tsuki qui devait l'aider pour le nettoyage de la salle. Cependant la décolorée n'avait pas dormi de la nuit, et cela se voyait proprement sur osn visage. En effet elle avait passé la soirée à faire le point sur ce qu'elle savait d'Ylicit et de la situation pour tenter de reconstituer ce qui avait pu se passer. Kazuma lui proposa alors, peu pressé de rentrer chez lui:


"Je m'occupe de la salle aussi ce soir.
-Non, non, je vais le faire, tu as déjà la cuisine à faire.
-La cuisine est presque finie, rentre chez toi. tu en as bien besoin."

Elle sembla peser le pour et le contre. Elle était patronne ici ce n'était pas le moment de montrer qu'elle était tire-au-flan, et en même temps le ménage n'était pas sa tasse de thé. Et puis après tout le SunaTea était plus une grande famille qeu des employé et employeur. Elle fit alors un sourire mitigé au pâtissier.

"Ca ne te dérange vraiment pas?
-Non."

De toute façon il ne l'aurait jamais proposé, Kazuma ne parlait pas sans avoir bien pesé ses propos.

"Tu pourras fermé aussi.
-Bien sûr.
-Merci, bon courage."

Il lui fit un simple signe de tête et elle montra pour rejoindre son appartement. Qui ne le serait plus bientôt. La louve soupira elle avait encore tout ça à prévoir. Il lui faudrait rassembler du monde pour le déménagement.


Lily Hatawai Emissaire
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna gakure no sato
Nombre de messages : 7829

Feuille de personnage
Taijutsu:
20/100  (20/100)
Ninjutsu:
0/100  (0/100)
Genjutsu:
85/100  (85/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Dim 26 Oct - 22:01
S'en été trop pour Chigiru. Il partit jusqu'à la chambre du jeune homme pour tenter de comprendre se qui n'allait pas avec Shin.

- Hé! Qu'est-ce que c'est que ça?
- Mes affaires.
- Oui, j'le vois bien. Mais qu'est-ce qu'elle foutent là?
- J'ai déménagé comme Ojisama me l'a demandé.
- Grrrrrr~!! Se crispa Chigiru. C'est pas parce qu'il te le demande que tu dois le faire!! Mais qu'est-ce que t'as dans la tête?!
- Giru-chan, lâche-moi. J'suis pas d'humeur pour tes leçons de morales. Vas emmerder quelqu'un d'autre!

Le sang lui monta au cerveau.

- Très bien!! J'vais emmerder d'autre gens! J'retiens!
- Nan, Giru-chan. Excuses-moi. C'est pas ce que je voulais dire...
- Arrêtes de te morfondre sur ton sort.
- Sur mon sort?! Attends, c'est pas chez toi qu'il loge! Je l'ai continuellement dans les pattes. Mes parents et moi, on l'a dans les pattes!! Est-ce que tu as seulement vu le visage de mon père? C'est de ma faute s'il n'est plus chef de famille. Sa voix dérailla sous le coup de l'émotion. Ma mère est à deux doigts de la crise nerveuse et je suis totalement incapable de faire quoi que ce soit pour eux parce que je suis la source-même de cette situation. Laisse-moi tranquille, tu veux?!
- ... Shin.
- Vas t'en... Il se tourna, dos à son cousin.

L'autre n'ajouta rien. Vraiment, la prochaine fois il ira chercher Kazuma avant de parler. D'ailleurs, c'est au final ce qu'il fit. Il arriva au SunaTea à la fermeture. Son cousin était en train de nettoyer la salle.

- Kazu!! On a un pépin! Il s’approcha du blond. Bon, premièrement à cause du vieux crouton et deuxièmement à cause de moi. Il se gratta la joue. J'suis aller parler à Shin... mais j'ai pas su trouvé les mots. Il m'a chasser de sa chambre.


Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7231

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Dim 26 Oct - 22:17
Le blond était en train de finir la salle lorsque la porte s'ouvrit sur son cousin.

" Kazu!! On a un pépin!"

Ca il s'en serait douté. Bien sûr il avait proposé à Chigiru de passer au SunaTea pendant sa convalescence, mais certainement pas alors que le salon de thé était fermé. Alors s'il venait le trouver ici, c'était forcément qu'il y avait un problème. il ne répondit cependant rien, pas la peine d'énerver encore plus le ninja qui semblait à fleur de peau.

"Bon, premièrement à cause du vieux crouton et deuxièmement à cause de moi. J'suis aller parler à Shin... mais j'ai pas su trouvé les mots. Il m'a chasser de sa chambre."

Kazuma eut un grimace compatissante. Même si Chigiru n'avait aucune maîtrise de ses mots il savait bien qu'il n'avait fait ça que pour aider Shin à la base. Quand bien même il n'aurait réussi qu'à l'enfoncer encore plus. De toute façon il s'agissait de Shin, même s'il avait chassé Chigiru il l'accepterai sans problème la prochaine fois qu'il passerai dans sa chambre. Il entreprit alors de finir plus rapidement le ménage qu'il avait promis à Tsuki.

"Que se passe-t-il?"


Lily Hatawai Emissaire
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna gakure no sato
Nombre de messages : 7829

Feuille de personnage
Taijutsu:
20/100  (20/100)
Ninjutsu:
0/100  (0/100)
Genjutsu:
85/100  (85/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Dim 26 Oct - 22:26
" Que se passe-t-il?
- Shin a ré-emménagé dans sa chambre, chez ses parents. C'est notre crétin de grand-père qui lui a demandé de le faire. Toutes ses affaires sont emballées à la va-vite dans des cartons que je sais même pas d'où ils sortent. Le jeune homme aurait bien aimé s'assoir, mais toutes les chaises étaient retournées sur les tables. Du coup, j'suis aller le voir pour lui dire que c'était n'importe quoi et qu'il ne devait pas se morfondre... Et c'est là qu'il m'a mit à la porte.

Le ninja avait enchainé les phrases à une vitesse impressionnante. On sentait que cette affaire ne lui plaisait vraiment pas. Il gardait une rancœur pour son ainé qui ne passait pas inaperçu. Il ne faudrait pas beaucoup plus pour qu'il craque.


Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7231

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Dim 26 Oct - 22:36
"Shin a ré-emménagé dans sa chambre, chez ses parents. C'est notre crétin de grand-père qui lui a demandé de le faire. Toutes ses affaires sont emballées à la va-vite dans des cartons que je sais même pas d'où ils sortent. Du coup, j'suis aller le voir pour lui dire que c'était n'importe quoi et qu'il ne devait pas se morfondre... Et c'est là qu'il m'a mit à la porte.
-Shin ne se morfond pas, corrigea calmement le blond en continuant son ménage. Oji-sama a clairement dit que c'était parce que Shin était avec Akira-san qu'il destituait Oji-san de son rôle de chef. Shin tente juste de trouver le meilleur moyen pour ne pas blesser plus Oji-san, c'est là qu'est le problème Chigiru-kun."

Kazuma se dirigea ensuite vers la cuisine pour déposer ses affaires. Bien qu'il parlait comme si la situation ne l'affectait pas son cerveau tournait à plein régime. Shin aurait déménagé ses affaires? Cela voulait dire qu'il souhaitait faire une croix sur Akira? Du point de vue du pâtissier c'était tout bonnement impossible. Ca se voyait comme le nez au milieu de la figure que Shin était amoureux et on ne cessait pas d'être amoureux parce que quelqu'un nous le demandait.

"Shin va se faire du mal en continuant dans cette voie mais il va le faire en pensant qu'au moins cela aidera Oji-san. Ce n'est pas se morfondre mais se sacrifier. Et ne va certainement pas lui répéter ça, reprit rapidement le blond vers Chigiru se maudissant d'avoir dit le bon terme sûr qu'il finirai par échapper au ninja. Nous devrions le dire à Akira-san."


Lily Hatawai Emissaire
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna gakure no sato
Nombre de messages : 7829

Feuille de personnage
Taijutsu:
20/100  (20/100)
Ninjutsu:
0/100  (0/100)
Genjutsu:
85/100  (85/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Dim 26 Oct - 22:44
Kazuma expliqua la situation comme il la voyait. Les yeux du ninja se fixèrent sur le plafond. Ah bon?! C'était ça qu'il se passait? Le blond avait toujours eu un don pour remarquer, comprendre mais aussi expliquer les choses. Le plus vieux comprenait mieux à présent la situation de Shin.
* Alors c'est ça... Il se sacrifie. Oui, maintenant qu'il me le dit, ça parait logique.*

Il secoua positivement la tête.

" Nous devrions le dire à Akira-san.
- Hein? Pourquoi ça? Tu vas pas lui demander d'aller péter la gueule à notre papi?! Je m'en chargerai moi-même!!


Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7231

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Dim 26 Oct - 22:50
"Hein? Pourquoi ça? Tu vas pas lui demander d'aller péter la gueule à notre papi?! Je m'en chargerai moi-même!!
-La violence ne résoudra pas cette histoire et Akira-san perdra alors vraiment toute crédibilité, coupa rapidement Kazuma en regardant son cousin légèrement blasé. Quand à toi pense à Oba-san avant de faire n'importe quoi. Tu l'as mettras dans une position délicate sans pour autant pouvoir assurer tes arrières."

Il parlait bien évidemment de la mère de Chigiru qui jusqu'à maintenant avait été épargné de l'histoire, ce n'était pas plus mal si les choses restaient ainsi.
"Si tu me dis que Shin a fait son déménagement pendant la journée, cela veut dire qu'il a fui pendant qu'Akira-san n'était pas là. Je considère qu'il a le droit de savoir. Normalement j'aurais insisté pour que Shin lui dise lui-même mais la situation fait que ce serait mieux si Akira-san s'imposait de lui-même à Oji-sama."

Le pâtissier attrapa ses clés et entraîna son cousin vers la sortie. De toute façon il ne lui laissait pas vraiment de choix sur sa destination.


Lily Hatawai Emissaire
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna gakure no sato
Nombre de messages : 7829

Feuille de personnage
Taijutsu:
20/100  (20/100)
Ninjutsu:
0/100  (0/100)
Genjutsu:
85/100  (85/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Dim 26 Oct - 23:00
" La violence ne résoudra pas cette histoire... Quand à toi pense à Oba-san avant de faire n'importe quoi. Tu l'as mettras dans une position délicate sans pour autant pouvoir assurer tes arrières.
- Ouais ouais... Soupira Chigiru.

Il ne passerai certainement pas à l'acte. Taper les petits vieux, aussi mauvais soit-il, n'était pas un penchant du jeune ninja.


- Si tu me dis que Shin a fait son déménagement pendant la journée, cela veut dire qu'il a fui pendant qu'Akira-san n'était pas là. Je considère qu'il a le droit de savoir. 
- J'aime pas ce que ça sous-entend...
- Normalement j'aurais insisté pour que Shin lui dise lui-même mais la situation fait que ce serait mieux si Akira-san s'imposait de lui-même à Oji-sama.
- J'en été sûr... Déclara-t-il dépité, se laissant trainé par Kazuma. Il souffla. Je pense qu'il sait déjà qu'il y a un problème avec Shin. Y'a plus ses affaires, je te rappelle. Alors s'il veut une explication, il va bien devoir bouger jusqu'à chez nous. Et puis, pourquoi je dois venir aussi? J'suis nul avec les mots, tu le sais bien... Attend. J'ai rien dis! Allons-y! J'veux entendre s'que ce crétin va nous dire.


Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7231

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Lun 27 Oct - 20:37
"J'en été sûr... Je pense qu'il sait déjà qu'il y a un problème avec Shin. Y'a plus ses affaires, je te rappelle. Alors s'il veut une explication, il va bien devoir bouger jusqu'à chez nous."

Kazuma ne daigna même pas répondre à ça. Chigiru ne connaissait définitivement pas Akira pour dire de telles choses.

"Et puis, pourquoi je dois venir aussi? J'suis nul avec les mots, tu le sais bien... Attend. J'ai rien dis! Allons-y! J'veux entendre s'que ce crétin va nous dire."

Le blond roula des yeux, en fait à la base il avait surtout voulu sortir le ninja du salon de thé, même s'il préférait être accompagné pour ne pas se retrouver seul à seul avec le serveur du SunaTea. Serveur qui en ce moment-même avait déjà découvert le carnage qui était chez lui. Rien d'énorme en soit mais assez dévastateur tout de même pour l'homme. L'une de ses peurs, qu'il avait avouer à Shin quelques jours plus tôt était en train de se réaliser sous ses yeux. Plus aucune affaire du jeune homme n'était ici et ça faisait vide. Très vide. Aussi bien dans l'appartement que dans le coeur de l'ancien ninja. Rien qu'à la tasse manquant à côté de l'évier il pouvait se dire que Shin ne reviendrait pas. Alors il avait fouiller l'armoire, la salle de bain et le salon mais il en allait de même partout. C'était tout simplement comme si Shin avait voulu disparaître. Il n'avait rien laissé.

Akira s'assit dans le canapé ne sachant pas vraiment comment réagir à la situation. Tout bonnement parce qu'il n'y avait rien, aucun mot qui expliquerait quoi que ce soit. C'était dans la nature de Shin de fuir ainsi mais il ne le faisait jamais avant qu'il n'y ait dispute. Or il n'y avait rien eu de tel. Soudain l'angoisse enfla dans la poitrine du rouquin se préparant mentalement au pire. Il n'y avait aucune raison pour qu'on en veuille à la vie de Shin mais il ne savait vraiment pas comment prendre les choses. Peut-être qu'il y avait eu un problème chez les Ryoutei et que Shin avait dû déménager de nouveau. Connaissant le lien entre les membres de la famille Akira ne serait pas surpris qu'il n'ait fait mais il aurait prévenu tout de même. N'est-ce pas? Ou bien les choses étaient tellement grave que le blondinet avait oublié?

Au final Akira resta un long moment dans le canapé à passer en revu tout ce qui était possible si bien qu'il fut surpris lorsqu'on frappa à sa porte. Il s'était habitué aux visites depuis que Shin vivait ici. L'appartement s'était transformé comme un lieu de joie perpétuelle. Pas qu'il était triste avant mais le Ryoutei avait ce don d'amener le bonheur dans ses valises. Finalent l'ancien Uchiha se leva pour aller ouvrir et fut encore plus surpris de découvrir les deux cousins de ses pensés du moment. Ce n'était pas si rare en soi, mais déjà beaucoup plus alors qu'il était seul à la maison. Les choses devaient être encore plus graves que ce qu'il pensait. Alors il les laissa entrer sans même faire le difficile.

Kazuma entra donc dans l'appartement après qu'Akira se soit poussé. Le rouquin ne semblait pas si déboussolé que ça mais rien qu'un coup d'oeil dans l'appartement montrer bien qu'il n'en était rien. Le serveur en chef avait fini son service il y avait bien de cela 3heures. Pourtant la télé n'était pas allumée, aucun livre n'était sorti, aucune tasse n'était posée sur le kotetsu. Akira n'avait-il vraiment rien fait pendant 3heures? Ce dernier referma la porte derrière Chigiru et tourna vers eux un regard qui demandait des explications.


"Nous sommes désolés d'arriver si tard mais je pense que tu as déjà compris qu'il y avait un problème.
-Hn, le rouquin hocha de la tête tout en les invitant à s'installer autour du kotetsu même si l'envi n'y était pas vraiment.
-Shin va être obligé de se plier à des Omiais."

C'était ce qu'on appelait entrer dans le vif du sujet mais Akira l'en remerciait de ne pas tourner autour du pot. C'était vraiment une chose qu'il appréciait chez Kazuma. Cependant pour le moment il était bien loin de ces préoccupations.

"Comment ça?
-Oji-sama, le patriarche de la famille, désapprouve les relations homosexuelles. Lorsqu'il a su pour Shin et toi, il s'est mis en tête de vous séparer et veut faire en sorte que Shin suive la bonne voie."

Akira resta silencieux un moment. Il aurait dû s'en douter que quelque chose comme ça arriverait un jour. La famille de Shin était une grande famille commerçante, alors elle faisait très attention à son image. Lui-même connaissait très bien cela, il n'aurait certainement jamais pu être avec Shin si son père était toujours en vie. Ou plutôt il aurait pu, puisqu'il ne l'aurait pas laisser manipuler sa vie mais au prix de grandes conséquences. Shin aimait bien trop sa famille pour en arrivait à des cas aussi extrême et c'était bien ce qui taraudait Akira en ce moment-même. Il ne voulait pas le perdre, il lui avait promis et avouer, mais il voulait aussi son bonheur alors il ne pouvait pas égoïstement aller le rechercher faisant fi de l'avis de sa famille. En même temps si les cousin de Shin était chez lui en ce moment c'était bien parce qu'ils ne voyaient pas la chose d'un bon oeil, ou bien parce que Shin n'avait simplement pas le courage de venir lui avouer?

Le silence commença à être long dans l'appartement, Kazuma sentit que Chigiru ne tiendrait vraiment pas longtemps à ce rythme. Surtout que l'expression d'Akira n'avait presque pas changé, et qu'il était dur d'y lire ses sentiments du moment. Alors se fut lui qui reprit la parole.


"Que les choses soient claires, nous ne serions pas venu si nous pensions que c'était la bonne solution pour Shin.
-J'irais lui parler."

Kazuma scruta le rouquin pour savoir où il voulait en venir dans cette réponse mais décidément le jeune homme était vraiment difficile à déchiffrer.


Lily Hatawai Emissaire
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna gakure no sato
Nombre de messages : 7829

Feuille de personnage
Taijutsu:
20/100  (20/100)
Ninjutsu:
0/100  (0/100)
Genjutsu:
85/100  (85/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Lun 27 Oct - 22:24
Les deux cousins firent le chemin jusqu'à l'appartement où vivait Akira. Déjà devant la porte, le brun n'était pas des plus calme. Ses bras restaient croisés, et lorsque la porte s'ouvrir son menton monta sensiblement. Heureusement que Kazuma prit les choses en mains.

" Nous sommes désolés d'arriver si tard mais je pense que tu as déjà compris qu'il y avait un problème.
-Hn

Chigiru fronça le front. C'était quoi cette réaction? Ils se déplaçaient jusqu'à chez lui pour lui expliquer la situation et il n'avait même pas le droit à des salutations dignes de ce nom?!

* J'te jure...*

- Bonjour aussi... Lâcha-t-il mollement.

Le temps d'entrer dans le salon que le blond entra de suite dans le cœur du problème.


- Shin va être obligé de se plier à des Omiais.

Chigiru grimaça sans pour autant faire de commentaire. Lui qui pensait pourtant que son cousin était plus doué que lui avec les mots. Ce n'était pas spécialement une bonne idée de commencer les choses ainsi. Mais le regard du ninja resta ensuite sur Akira. Il voulait voir la réaction de l'amant de son cousin. Et il fut plutôt irrité.

- Comment ça?
- Oji-sama, le patriarche de la famille, désapprouve les relations homosexuelles.

Et malgré le manque total de tact dans ses phrases, Akira ne semblait pas spécialement affecté. Rapidement, une main de Chigiru s'agita, il souffla sèchement. Qu'est-ce qu'il avait? Pourquoi rien ne se passait? Peut-être que Kazuma n'avait pas été assez clair... Quoi que, faire plus clair était quand même difficile. Mais alors, qu'attendait le rouquin pour avoir une réaction?! N'importe quoi! Une colère, de la tristesse, des interrogations, de l’inquiétude... Quelque chose quoi! Mais rien! Le regard de Chigiru passa à nouveau sur son cousin.

* Bah alors? Pourquoi il dit rien le coco?! C'est quoi son problème?! *

Kazuma sembla se rendre compte de l'état de Chiguri puisqu'il reprit:

- Que les choses soient claires, nous ne serions pas venu si nous pensions que c'était la bonne solution pour Shin.
- J'irais lui parler.

Chigiru tapa de la main sur le kotetsu devant lequel il était installé.

- Un peu que tu vas lui parler!! T'es en partie responsable de son état, Monsieur le copain! J'ai pas envie de le voir reprendre sa forme de légume vaseux!!


Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7231

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Lun 27 Oct - 23:07
" Un peu que tu vas lui parler!! T'es en partie responsable de son état, Monsieur le copain! J'ai pas envie de le voir reprendre sa forme de légume vaseux!!"

Cela confirmer les dire de Kazuma, apparemment ils n'étaient absolument pas pour la solution choisie par le grand-père. Ne restait plus qu'à savoir ce qu'en pensait Shin lui-même. Le pâtissier quant à lui tourna vaguement la tête vers Chigiru. Sa réaction ne l'étonnait pas vraiment. Après tout il ne connaissait pas Akira et avait un tempérament faisant qu'il s'emportait vite. Mais ce n'était pas la peine de répéter trois fois les choses. Il était maintenant sûr que le rouquin passerait voir leur cousin dans la soirée.

"J'irai avant le service de ce soir.
-Bien alors nous allons partir."

Après tout le service n'était plus si loin maintenant. Et en effet Akira ne parti pas longtemps après les Ryoutei. Juste le temps de vraiment bien se remettre les esprits en place pour savoir ce qu'il ferai. Parce que maintenant il s'était aussi préparé mentalement a accepté une décision de Shin qui ferait qu'il serait de nouveau seul. Il ne le laisserai pas partir sans se battre et de toute façon il verrait rapidement les réels sentiments du blondinet. Il s'était pourtant préparé au pire.

C'est ainsi qu'il rejoignit la maison Ryoutei. Le restaurant n'était pas encore ouvert, Akira passa donc par le magasin, il n'y avait pas d'autre accès à la cours intérieur de la famille... ou alors par la maison mais c'était une autre histoire. Malgré la situation se fut avec plaisir qu'il revit Hiroko. Il appréciait beaucoup la mère de Shin.


"Bonjour. J'aimerai parler à Shin s'il vous plait."


Lily Hatawai Emissaire
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna gakure no sato
Nombre de messages : 7829

Feuille de personnage
Taijutsu:
20/100  (20/100)
Ninjutsu:
0/100  (0/100)
Genjutsu:
85/100  (85/100)
MessageSujet: Re: Le choc des générations   Mar 28 Oct - 9:58
Bon, Akira n'avait toujours pas l'air d'être réellement concerné par l'affaire mais au moins il ferai quelque chose. Parce que, même si le ninja n'appréciait pas le rouquin, il ne pouvait nier le fait que Shin était complétement accro à ce mec. Cette pensée lui fit lever les yeux au ciel.

Et finalement, les deux quittèrent l'appartement d'Akira, le laissant à présent gérer la situation. Du moins, pour le moment... Chigiru n'avait pas assez confiance en ce dernier pour lui laissait réellement le problème. Chigiru retourna donc chez lui. Et la première chose qu'il demanda à son retour fut qu'on lui change son bandage après sa douche. Sa mère était assez experte pour s'occuper de cela à la place d'une infirmière. Quand son fils s'était lancé dans la voie ninja, elle avait demandé à apprendre à faire les bandages et autres petits soins, à Bon qui était un peu le mentor du plus jeune.

Dans la maison de Shin, ce n'était toujours pas la joie. Masaharu s'était presque replié dans sa cuisine à préparer au ralenti ses aliments. Il avait même choisit un plat du jour qui demandait beaucoup de préparation spécialement pour fuir son père. Sa femme tenait le magasin et était donc dispensée de servir son beau-père. De toute manière, ce dernier avait préféré sortir une bonne partie de l'après-midi. Elle se demanda un bref instant ce qu'il avait bien pu faire mais le plaisir de ne pas l'avoir sur le dos était tellement grand qu'elle voulait se le sortir de l'esprit rapidement. Elle allait bientôt fermer son commerce quand elle eu une visite plutôt étonnante avec la situation.

" Bonjour. J'aimerai parler à Shin s'il vous plait.
- A... Akira-chan!? Son visage se fendit, visiblement émue. Je suis contente de te voir. Shin est dans sa chambre. Il n'a pas bougé depuis qu'il a terminé de bougé ses affaires. Je te laisse y aller. Ah!! Elle leva une main pour arrêter le rouquin. Attends ici quelques instants.

La dame passa du côté de son logement, un rapide tour d'horizon. Le grand-père n'était pas là. Elle alla rapidement jusqu'à l'extérieur. Pas là non plus. Hiroko retourna auprès d'Akira.

- C'est bon. La voie était libre.

Shin n'était en effet pas sortit de son terrier depuis une bonne partie de l'après-midi. Il était resté un moment à son bureau devant une pièce d'archéologie qui était pourtant pleine de secrets qui n'attendaient qu'à être dévoilé, mais le moral du jeune homme était tel que rien ne le passionnait. Il finit donc par retourner du côté couchage où il s'allongea en laissant ses pensées partir dans des regrets amers. Qu'avait-il fait?!

Ce fut visiblement une très bonne occupation puisqu'il ne remarqua pas le temps passer. Son service allait reprendre dans une petite heure. Peut-être qu'il pouvait y allait de suite... Il entendit du bruit de l'autre côté. Et finalement, on toqua à sa porte de chambre.

- Shin-kun? Appela une voix timide de femme.

Les yeux du blond s'écarquillèrent intensément en voyant la visite qu'il avait. Jamais il n'aurait imaginer revoir cette personne ici. Que faisait-elle ici? Comment était-elle entré? Pourquoi? Trop de questions lui venait à l'esprit.

- C-Chô? Qu.. T.. Il ne savait par où commencer.
- Surprit hein...!? Je suis désolée de te déranger. Je voudrais te parler, et s'il te plait ne me jette pas dehors avant au moins de m'avoir écouté!! Elle joint ses mains comme pour le prier d'être patient.

Il soupira et avala sa salive.

- Ce n'est vraiment pas le moment. Je t'ai déjà dit que je ne voulais pas être ami avec toi.
- Outch! Oui, je sais. Mais...
- Chô, s'il te plait. Vas-t-en. Je n'suis pas d'humeur.
- J'entre! S'imposa-t-elle. La demoiselle s'assit alors en seiza devant le blond qui la dévisageait, stupéfait qu'elle se permette cela. Les yeux de la jeune fille parcoururent la chambre. Ça n'a pas changé ici. Ou du moins, sans parler des cartons.

Il resta silencieux attendant simplement qu'elle dise ce qu'elle voulait avant de décamper de sa chambre. Il n'avait réellement rien à lui dire. Du moins, c'était avant qu'elle explique la raison de sa venue.

- J'ai eu la visite de ton grand-père cette après-midi. Il m'a annoncé que tu envisageai le mariage et m'a proposé de participer à un omiai.
- Quoi? Cria-t-il outré.
- En fait, il m'a plutôt présenté les choses comme ma dernière chance pour me remettre avec toi avant les omiais.
- Qu... Il en tremblait.
- Tu n'es plus avec l'autre garçon serveur? Demanda son ex-copine.

La question resta sans réponse avant que finalement le blond ne craque en un chagrin sans nom. Il ne voulait pas donner une réponse claire à cette question, parce que cela mettrait réellement un terme à cette histoire. Il ne voulait pas. Il aimait tellement Akira. Et surtout après les vacances qu'ils avaient passés ensemble, la rupture faisait affreusement mal.

- Sh.. Shin...

Le garçon se laissa à nouveau tomber, la tête sur l'oreiller. Il s'était mit en boule, posé sur le flanc droit toujours couché sur son lit, faisant face à la jeune fille. Elle s'avança vers lui sur les genoux, posant par la suite une main dans les cheveux blonds. C'était plutôt dur de vite Shin dans cet état. Étrangement, les habitudes qu'elle avait quand ils étaient encore un couple revinrent rapidement.

- Je ne voulais pas. Je suis désolée, j'ai été maladroite. Mais comprends-moi, quand il m'a proposé cette omiai, j'ai été choquée. Voir le garçon dans un tel état l'attristait. Ses yeux laissèrent couler quelques larmes. Elle reprit avec une voix triste et difficile. Ça va aller, Shin. Je suis là, tout va bien aller. C'est bon. Chô continua de caresser les cheveux du jeune homme, espérant le calmer. Son front s'approcha doucement de celui du jeune homme. La, la... Ça va aller.


Code couleur:
Chô= #993366


 

Le choc des générations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» Opérations psychologiques/AL-QUAIDA EST-IL EN IRAK?
» 13 opérations de chirurgie cardiaque en 10 jours
» Peste et Tempête, tandem de choc...
» Les USA mènent des opérations militaires secrètes en Iran
» Un duo de choc pour une mission de choc ? [Rang C | Genzö]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naroom :: Villages :: Pays du Vent :: Ryoutei Magasin-Restaurant-