Naroom
Bonjour cher Naroomien(ne) ! Voici les nouvelles du moment!

Le forum:
* Thème sur les emblèmes de cartes de jeu


La Galerie:
* Blog de galerie: "http://naroom.overblog.com/"



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Quand de nouveaux profs remplacent les compétants (en un seul mot s'il vous plait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7312

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Quand de nouveaux profs remplacent les compétants (en un seul mot s'il vous plait)   Mar 3 Fév - 21:19
Coucou moi c’est Fanny, je vais écrire cette fic en coopération avec Aurélie. On a décidé d’écrire ça parce que…bah parce que quoi et puis voilà.

Comme tous les mardi matin nous attendons devant la salle de math, pas très réveillées et encore moins motivées. D’autant moins quand certains de la classe s’ajoutent dans le couloir l’emplissant de bruits informes et surtout casse oreille. Ca aurait pus continuer longtemps si l’ombre du prof de math…le prof de math ? Non il n’a absolument pas l’ombre ni même le charisme de monsieur A. (parce qu’il en a lui ?) Enfin on ne cherche pas trop à savoir on entre dans la classe histoire de pouvoir se poser sur une table et enfin se remettre à dormir. Sauf que… La première chose que remarque Aurélie en entrant c’est que le prof à un manteau noir avec des motifs en forme de nuage, rouge. Intrigué je lève la tête pour voir en fait que celui qui nous a ouvert la porte n’était autre qu’Itachi. A moitié choquée je m’écroule sur ma chaise me demandant si ce n’était pas qu’une simple illusion dut à la fatigue de m’être encore une fois levée vers 6h30 (comment ça je me plains des horaires de lycée, mais non) à côté de moi Aurélie ne fait pas fière mine et les autre gens de la classe sont en train de faire des commérages sur le nouveau prof. Tout ces morceaux mis bout à bout me prouvent que je ne suis pas en train de rêver.
Lorsque tout le monde fut installé le cours commença. Il y en eut un, et je dis bien un seul, qui eut l’audace de parler pendant le cours. Le prof, Itachi donc, se retourne vers lui et dit d’un ton froid, mais assez expressif pour que personne d’autre ne retente l’expérience :

« On ne discute pas dans mon cour. »

Je peux vous dire que si un kunai avait volé à travers la pièce je n’aurais pas bougé d’un orteil, ni même émit un bruit. D’ailleurs c’est l’ambiance qui régna pendant tout le reste du cours. Dans la classe, où d’habitude des éclats de voix fusent pendant le cours, il n’y a que le bruit des stylos qui recopier les formules écrites par Itachi au tableau. Le seul bruit émit par les élèves fut un soupir de soulagement lorsque la sonnerie se fit enfin entendre.

Et comme j’ai encore trop peur de parler je préfère laisser la parole à Aurélie
.
Hum, hum merci c’est trop d’honneur (>> `) Enfin bon j’ai pas trop le choix apparemment. Toi tu risques rien c’est pour ça rires
Donc après cette heure assez froide et silencieuse nous prenons notre courage à deux mains pour nous motiver à monter les deux étages qui nous séparent de notre salle de chimie. Une fois arrivées en 500 la tension redescend et j’entends Fanny me demander :

« J’ai pas rêvé hein ? C’était Itachi qui nous faisait un cours de maths là à l’instant.
-Non non à moins qu’on est fait le même rêve.
-Je me demande si… »

Un bruit de clap clap nous vint d’une des classes de chimie. Pire de la classe de chimie où entrent les élèves de notre classe. Encore une fois je prends mon courage à deux mains pour entrer dans la salle de cours et là sur qui je tombe…Une touche blanche, un gilet rouge sur un haut vert passé et les symboliques … . Je vous le donne dans le mille devant moi, enfin derrière maintenant que je me suis installée à ma table, enfin bref notre prof de chimie est l’une des feuilles de Konoha, Jiraya. Le temps que je finisse de délirer toute seule sur le fait que Jiraya, pervers que tous connaisse, remplace mon prof de chimie, dont les actes sont assez quiproquoals, j’entends Fanny rire. Attirée je tourne donc la tête et je vois le sanin en train de jouer avec la pipette géante (je vous passe le détail sur la forme…>>) qui se trouvait sur son bureau, prétextant nous faire cours. Du coup je me mets moi aussi à rire.

« Je me demande comment ça va se passer cette journée.
-T’imagines ? compléta Fanny. A ton avis y’aura qui en Espagnol ?
-Euh… Aucune idée ‘-_-.
-Roh pas drôle ! »

A peine sa phrase finit qu’elle se retourne pour voir un truc affreux devant son visage.

« Dites-donc jeunes filles, vous seriez bien gentilles d’écouter dans mes cours ! Commenta Jiraya.
-Oui monsieur, répondis-je puis je souffle plus bas à Fanny, en tout cas j’ai peur pour le sport.
-Oui, moi aussi, mais ça serait cool si on avait genre Asuma, au moins pour une fois on ne fera rien.
-Han… Ouais ça serait trop cool et peut-être l’anglais sera plus attractif…hum…Anko. Oh non j’espère pas !
-Oh ! Non ! Pas Anko !!!
-Hum Hum mesdemoiselles ! Au tableau, repris une nouvelle fois le senseï.
-DRING !!!!!
-Vous avez de la chance…
-Ouf… Viens on va en 400, il faut qu’on voit les filles, dis-je à Fanny avant de me diriger vers la sortie.
-Ouais ! Ca serait marrant qu’elles aussi elles aient leurs profs échangés avec ceux de Naruto.
-Bah, on va vite le savoir. »

Donc on sort de la classe de chimie pour descendre d’un étage et se retrouver dans notre hall habituel. Les filles étaient déjà là contre le radiateur mais avant même qu’on est pu les rejoindre on entend :

« Tsuki-chan, Yumie-sensei, ça va ? >w<, c’était Jayanna.
-Yôp, va et toi ? fit Fanny
-Coucou, complétais-je.
-Bah ouai ça va à part les profs bizarres.
-Alors toi aussi, fis-je.
-Ouais, on a eut l’autre là qui apparait dans le premier épisode…
-Ah oui… hum…Misuki, répondit Fanny
-Et puis un autre avec des cicatrices et complètement chauve.
-Lui c’est Ibiki, intervins-je.
-C’est bizarre tout ça, vous pensez que ce sera qui en espagnol ?
-Aucune idée mais je ne veux pas tomber sur Oro ou Kabuto, me plaignis-je.
-Ah, votre journée à dut commencer fort, vous avez eut qui ?
-Itachi en maths et Jiraya en chimie, génial hein, répondit Fanny.
-Itachi, han Tsuki-chan doit être contente alors >w<
-Jayanna…, fis-je blasée.
-DRING !!!!!
-NONNN, pas envie T.T
-Bah si pas le choix.
-Vamos en Espan͂ol.


Kikoo c’est re-Fanny ! Alors ? Prêt pour l’espagnol ? Go !

-Hey ! Jayanna…t’as fait tes exos pour aujourd’hui ?! demandai-je.
-Mais non, y’avait rien à faire Baka ! me balança Aurélie avant que Jayanna n’aie le temps d’ouvrir la bouche.
-On sait jamais…répondis-je avant de ravaler ma salive.
-Hum hum mes demoiselles… Vous seriez bien aimable d’être attentives à ce que je dis. »

L’ombre de la prof d’espan͂ol s’étendit sur nous. Quand nous avons alors osé lever la tête, dans une synchroni parfaite, nos yeux s’écarquillèrent. Face à nous, une véritable furie en colère nous menaçait avec son regard rouge comme le sang.
sation
« Bon ça passe pour cette fois…fit le monstre.
-Bien madame…"

Nous n’en menons pas large devant la kunoichi qui nous regarde d’un air courroucé et nous n’osons même pas esquisser ne serait ce que l’amorce d’un mouvement de tête. Mme. Kurenai nous avait dès le début « terrorifiées » et clouées à nos chaises.
Pendant tout le reste du cours nous n’avons pas bronchés d’un poil. Une fois sorties de la salle, je sentis mon cœur ralentir son rythme et mes poumons se gonfler de nouveau régulièrement. Bien que la pression qui pesait sur nos épaules soit dissipée, nous n’osons out de même pas encore parler mais nous échangeons des regards plutôt expressifs.
Après une brève récapitulation mentale du début de journée que j’avais eue… je me résolve à faire comme si de rien était et à abandonner toutes les questions que je me pose. Jayanna nous quitte pour rejoindre son cours d’histoire tandis que nous, nous nous dirigeons vers le self.


Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7312

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: un repas comment dirai-je...animé   Mar 3 Fév - 21:20
Et oui, maintenant je reprends la parole, je vous embête ? Non, je suis sûre que non. Bref revenons à nos moutons…
Nous nous dirigeons vers le self sans grande conviction car il nous faut encore attendre un quart d’heure avant qu’il n’ouvre. A peine posées devant les portes qu’on entrevoit des cheveux roux au fond du couloir. Je regarde Fanny pour savoir si elle a pensé pareil que moi et m’apprête à interpeler le surveillant quand du monde vint vers nous. Alors je décide, d’un accord tacite avec Fanny, de me la fermer. Ce fut finalement lui qui vint nous voir, il demande alors d’une voix neutre comme si tout était normal :

« Tsuki que fais-tu ici ?
-Euh…
-Et avec Yumie ?
-Ben…Toi d’abord, pourquoi t’es là ? En baggi en plus rires.
-Euh...hum…hum… Yumie, Temari est avec Shikamaru. »

Il a dit ça pour changer de sujet et avec une voix qui trahit son plaisir évident d’apprendre cela à Fanny. Celle-ci a le regard qui lance des éclairs et se craque les doigts. Avant que la situation dégénère je lui souffle aussi discrètement qu’à mon habitude :

« T’es pas sensée être Yumie.
-Ca m’empêche pas de défendre ses intérêts… pis le Shika/Tema c’est pas un beau coupe, rétorque-t-elle en faisant mine de bouder.
-Et il y a aussi un problème de Saku/Sasu/Ino, intervint une nouvelle fois Gaara.
-Coua ?!! ne pus-je m’empêcher de crier.
-Et après c’est à moi que tu fais la leçon.
-Toi je te crotte, Gaara fait nous entrer. »

Les gens derrière nous, nous regardent bizarrement, comme si on était des folles. Enfin maintenant nous avons l’habitude. Le Kazekage (enfin je sais pas si il a toujours le droit à ce titre) nous jauge un instant puis ouvre la porte où nous nous engageons. Mais avant que l’on atteigne le self il nous lance :

« Je ne veux aucun remue ménage, comprit !
-*Gloups* Hai. »

Il n’a mis aucune intonation particulière et n’a pas sa gourde dans le dos (où est Lili) mais il reste impressionnant. Pour nous ce fut une douche froide qui nous calme immédiatement et d’un commun accord, on décide de simplement ignorer la présence des deux garçons.
Les premières nous prenons nos plateaux avant que Fanny ne s’arrête pour prendre son assiette et se retrouve face à Shikamaru.

« Tu veux quoi ?
-Hum…des patates.
-Quoi pas du achiparmentier ?
-Non !
-*gloups*…
-Bon sert la, qu’on puisse avancer parce que là il y en a qui attende, intervins-je.
-Merci, me dit-elle en prenant son plat.
-Han y’a pas encore de désert.
-Si ça arrive, fit une voix que je ne connais que trop bien.
-Ah ! Ah ! Mouarf ! manque-je de m’étouffer en me retenant de rire. Non dis-moi que je rêve.
-Non je crois que l’on a vu la même chose. »

Sasuke, qui venait d’aller chercher les déserts, est habillé des tenues typiques de cantine avec la superbe charlotte qui tente en vain de retenir ses cheveux. Après un autre regard échangé avec Fanny, je me retiens d’éclater de rire. Puis le tombeur de ses dames, enfin ici ce serait plutôt le tombeur de fou-rire, finit son entré posant le plateau des désert d’un geste dégouté et en tournant la tête vers la gauche. Je prends le premier crumble qui me passe sous la main pour vite partir de là. Une fois installée à table, je lâche mon fou rire.
Peu de temps après Jayanna vint nous rejoindre avec les yeux comme des balles de ping-pong. Elle s’assoit en face de moi et nous dit :

« Le prof d’histoire …c’est Irukaaaaaa… »

J’ai alors regardé Fanny qui semble boudeuse… d’ailleurs je lui laisse la parole sinon elle va me taper *kaï kaï*


Hum… oui donc, merci pour la parole…euh… donc, ah oui donc j’avais la tête rentrée dans les épaules en signe de vexation depuis que Shika m’avait servit avec un grand sourire.
A présent je fais la tronche mais Jayanna arrive avec air horrifié peint sur le visage et quand elle s’assoit à la table, elle ne put s’empêcher de crier silencieusement.

« Le prof d’histoire …c’est Irukaaaaaa…
-Je comprends vraiment pas ce que tu as contre Iruka…
-Laisse-la, elle est en état de choc, c’est normal. Surtout que d’après ce que m’ont raconté les autres y’aurait un Kaka/Iru dans l’air… me souffle Aurélie.
-Mais… »

Je ne continue pas en voyant l’état de mon amie je préfère me taire et manger.
Des patates ! Tout ce que j’aime ! Surtout les patates en plastique sans goût assaisonné de mauvaises herbes qu’on vous sert dans les selfs de lycée. Mais là ce ne sont pas n’importe quelles patates dégueu, ce sont celles que Nara Shikamaru m’a servies, et avec un grand sourire en plus ! A cette pensée mon visage s’illumine et je sors ma tête de mes épaules.

« Alors tu as fini de jouer les Shino ? me demande Aurélie.
-Pardon ? dis-je confuse après m’être sortie de ce souvenir idyllique.
-Rien, laisse tomber, soupire-t-elle.
-Elle a dit que tu ressemblais à Shi…commence Jayanna.
-…Kamaru, finit Aurélie la main sur la bouche de Jayanna pour l’empêcher de finir sa phrase.
-Mais pourquoi tu as fait ça Tsuki-chan ? demande Jayanna après avoir retrouver sa liberté de parole.
-Ecoute, tu n’allais pas dire Shikamaru non ?! demande Fanny.
-Non en effet, j’allais dire Shino, où est le problème ?
-Le problème c’est qu’il était derrière toi, finis-je. »

Jayanna ouvre des yeux comme des balles de ping-pong, ou plutôt de tennis ce serait plus exact. Bref, elle est parcourue d’un frisson au moment où j’évoque le fait que ses insectes pourraient faire la vaisselle ou la nourriture, de toute façon ça ne changerait rien ou ça serait peut-être même mieux. Aurélie rigole, je sourie et Jayanna frissonne en pestant contre mes idées bizarres.
Du coin de l’œil j’aperçois quatre couettes blondes derrière un pilier blanc. Décidemment dans la famille No Sabaku, ils ont la vocation pour être pion… Plus loin dans la partie réservé aux profs, Iruka et Kakashi l’un en face de l’autre. Je regarde sous la table. Bon sang ! Les rumeurs sont bien vraies ! Ah ! Mais c’est trop chou, ils se font du pied ! A côté Asuma et Kurenai se font les yeux doux et puis… Jiraya regarde mièvreusement Tsunade qui prend soin de se mettre à l’autre bout de la table. Anko parlait avec Itachi mais je n’ai pas eu le temps de lire sur leur lèvres car les filles me tirent une fois de plus de ma rêverie, ou plutôt observation.

« Hého ?! Fanny ?! Ca va ?!
-Non ! Je suis énervée ! Très énervée ! réponds-je pas très convaincue.
-Ah ! Tu as l’air…me charrie Aurélie.
-Rhoooo, ça va, ça va… tu me crois pas mais je bouillonne là ! Ca se voit pas Akiko(Jayanna) ?
-Hein ?! Pardon j’écoutais pas…désolée !
-Pffff me sens aimée ! ma lamente-je.
-Oh ma pauvre petite Yumie ! disent-elles en cœur.
-Je ne SUIS pas Yumie ! m’emporte-je.
-Holala, ça va, on te charriait juste ! me dis Jayanna »

La discussion s’arrête là. Nous penons nos plateaux et nous nous dirigeons vers la plonge mais Jayanna a oublié son sac alors elle retourne le chercher et quand elle revient… elle a un teint encore plus rose que d’habitude et des yeux bien plus ouvert que des ballons de rugby. Elle a la démarche d’un robot et nous annonce avec une voix synthétique qu’elle nous racontera plus tard. Pas plus émotionnées que cela, nous nous engageons dans la queue jusqu’à la plonge.


Là, je laisse la parole à Aurélie parce qu’elle raconte mieux que moi *^^* allez ! Go !

Même pas eu le temps de taper Fanny pour cette reprise de parole intempestive qu’une grosse goutte apparue sur ma temps droite. Deux voix que j’aurais aimé ne jamais entendre vinrent à mes oreilles, mais elles font pire elles parlent d’un certain brun. Et comme si elles étaient seules. Fanny derrière moi affiche un grand sourire et Jayanna est toujours dans son monde. Les deux jeunes filles qui discutaient vivement font une tête de six pieds de long en me voyant.

« Tsu…Tsuki…qu’est-ce que tu fais ici ?
Je ne suis pas Tsuki !! Faites juste attention à ce que vous dîtes, un accident est si vite arrivé. Surtout si je perds mon calme.
-Hum…Hum…Aurélie tu te détends, intervient Fanny.
-Grrrrrrr…
-Tsuki-chan, tu as des nouveaux trucs à me faire lire ? demande Jayanna qui est sorti de sa rêverie m’entendant crier sur Sakura et Ino.
-Euh…
-En ce moment on écrit une nouvelle fic monkey island toutes les deux, fit Fanny.
-Je veux lire.
-Quand on sera en 400. »

Donc on sort du self pour se diriger vers le bâtiment C quand, en passant à côté de filles, on entend.

« Vous avez vu celui qui servait les desserts ?
-Ouai il est trop mignon.
-Dommage qu’il avait ce truc horrible sur la tête. »

J’enfonce ma tête entre mes épaules, fais preuve d’un grand self contrôle et presse le pas pour partir plus vite. Derrière Jayanna ne comprend pas trop et Fanny est littéralement écroulée de rire. Arrivée en 400, je balance mon sac par terre et me pose dessus toujours en boudant.

Et comme je suis en rogne je passe la parole à Fanny.




Dernière édition par Tsuki Ôkamino le Mar 3 Fév - 21:22, édité 1 fois
Tsuki Okamino Med'nin
avatar
Profil

Pays rattaché : Suna no Kuni
Nombre de messages : 7312

Feuille de personnage
Taijutsu:
85/100  (85/100)
Ninjutsu:
40/100  (40/100)
Genjutsu:
15/100  (15/100)
MessageSujet: lorsque les chose, se compliquent...ou plutôt deviennent du grand n'importe quoi   Mar 3 Fév - 21:21
*Forcée de reprendre la parole*
Oui bon… Pffff ! Cette fois, le ventre plein, nous nous dirigeons vers la salle d’anglais. Au détour d’un couloir, j’ai cru voir Dosu avec une serpillère mais le temps de cligner des yeux et il a disparu.
Je n’y fais pas attention et nous rentrons dans la salle, déjà ouverte. Tout le monde s’installe, on a l’habitude des nouveaux prof dans ce cours, on en avait eu pleins dans l’année. Mais ce baka de Séraphin trouve drôle de prendre la brosse à craie et de la coincer sur la porte. De toute façon, il n’y a que lui d’assez grand pour le faire.
Après une demi-heure d’attente (impossible on serait déjà tous parti ^^’ on n’est pas des fous quand même), le piège porte enfin ses fruits et la brosse tombe sur une touffe blanche qui semble emmètre un soupire et dit :

« Ma première impression est…très mauvaise… Je sens que je vais me farcir une belle brochette de mollusque du cerveau. »

Il prend une craie et inscrit son nom en tableau. Un sourire s’affiche sur mon visage tandis qu’une grimace tordait celui des autres, sauf d’Aurélie qui semble totalement démoralisée par le prof. Il a écrit son nom en Kanji suivi de son prénom en Hiragana. Je me retiens de rire car il n’y a que moi qui ai été assez folle pour prendre l’option Jap LV3. Je suis quasiment morte de rire, je faillis de m’étouffer en me retenant de rire.

« Ben quoi ? Demanda le sensei.
-Il n’y a qu’elle qui sait lire le japonais, le prévient Aurélie. »

Je l’aurais bien fait moi-même mais je suis trop morte de rire pour ça. Tout le monde me regarde bizarre, m’en fou, je ris. Une fois que je suis calmée, Aurélie à côté de moi arrête enfin de me filer des coups de coudes. Je me rends alors comptes que ce pourquoi je ris es totalement crétin (bof pas trop nouveau je trouve ^^) Mais bon, de toute façon Kakashi Hatake est un prof d’anglais alors je peux bien rire parce que je suis la seule.

Je passe la parole à Aurélie parce que moi je suis plus en état après un passage sous les éclairs des yeux de Kakashi-sensei.


Bon je reprends la parole mais je suis calmée alors ça va aller. Le fait de voir Kakashi en prof d’anglais doit y être pour beaucoup. Bref il essaye de parler quand quelqu’un toque à la porte.

« Entrez !
-Bonjour sensei, c’est pour les absents, l’informa Kankurô qui venait d’ouvrir la porte.
-Ah…euh, il se tourne vers nous et demande, y a des absents ?
-Non.
-Bah voilà t’as ta réponse.
-Arrigato, fit-il en partant.
-Bon maintenant sortez tous vos livres.
-Monsieur je n’ai pas le mien.
-C’est bête.
-Dans le genre je m’enfoutisme, murmure-je à Fanny.
-Bon pour ceux qui l’on, reprit Kakashi en regardant bien celle qui l’a interrompu, ouvrez-le à la page…euh…la page qui vous plais. »

Chacun plus surpris les uns que les autres ouvrent leur livre au hasard et commencent à discuter. Nous on s’écroule sur la table d’un air blasé. Quand au sensei il s’installe à son bureau et ouvre aussi son livre pour le lire sauf que tout le monde peut voir un autre livre vert dépasser. D’un coup quelqu’un d’autre toque à la porte. L’épouvantail lève la tête de son livre et cri :

« Entrez !
-Kakashi-sensei, désolée de vous déranger, commença une voix qui ressemblait à celle d’Iruka.
-Ce n’est rien. Que veux-tu ?
-Je voulais savoir si vous aviez des craies.
-Euh… fit –il en regardant sur son bureau et cachant le pot de craies, non désolée mais on peut aller en chercher.
-Oui, si ça ne vous dérange pas.
-Pas du tout…Euh toi là, désigne-t-il Séraphin, surveille la classe. »

Enorme éclatement de rire dans la classe mais notre prof ‘y fais pas attention et part avec Iruka, car c’était bien lui. Celui-même qui est sensé être notre prof d’histoire. A peine 5 secondes plus tard on entend un grand cri que Fanny et moi reconnaissons tout de suite :

« Kakashi-sensei, mitsuketa !
-Ano…Sakura…
-Retournez tout de suite en cours.
-Demo Sakura j’allais chercher des craies.
-Iruka-sensei n’a pas cours l, il ira en chercher et vous en rapportera.
-Sakura…
-En cours rires !! »

Il revient en cours sous nos rires, la mine blasée et déçue ; Par contre nous, on sent pas mal de regard dans la classe se poser sur nous. C’est à croire que personne ne connait Naruto ici, enfin en même temps vu ceux qui peuple notre classe ça ne m’étonne plus.
Entre temps la sonnerie retentit et on sort tous avant de nous diriger vers la salle de français. Pour une fois le prof est déjà dans la classe. Cool on aura pas à attendre, enfin c’est ce que je croyais car elle ne nous a fait entrer que 5 minutes après notre arrivé


*passage de parole*
Nous entrons en première avec Aurélie, je ne suis pas certaine mais, étrangement, j’ai cru voir une ombre passer par la fenêtre. Je me reprends. La prof, une blonde avec couettes et une imposante poitrine nous accueille avec un magnifique sourire. Encore dans mes pensées, je ne me suis pas aperçu qua la blonde à la poitrine carrément imposante n’est autre que Tsunade mais je ne tarde pas à m’en apercevoir car Aurélie me fille des coups de coudes (je vois vraiment pas d’où viennent tout ces coups de coudes parce c’est pas vrai je t’en mets presque jamais rires) et je peux alors constater autour de moi les saignements de nez soudain des mecs et le regard dégouté de quelques filles. Toujours sous le sourire de Tsunade qui se veut bienveillant.
« Asseyez-vous. »

Finit-elle par dire. Tout le monde s’assied. Tsunade-sama redevient elle-même, elle s’assoit, pose ses coudes sur la table et prend sa posture favorite. Elle lance alors un regard à traverser le mur du fond qui glace tout le monde sur place. Après une minute d’attente, une fois la salle bien silencieuse, Tsunade, sur un ton autoritaire, qui lui est bien coutumier, se leva et explique en quoi consisterai notre mission…euh notre cours.
Elle est comme un poisson dans l’eau dans ce métier, son autorité naturelle lui procure l’attention des élèves sans qu’elle est d’effort à faire et son ai démoniaque quand elle est assise au bureau lui va beaucoup mieux que ce faux sourire accueillant qu’elle essaye de garder.
Nous faisons des exercices quand on frappe à la porte, Tsunade fit savoir à l’intrus qu’il peut ouvrir la porte. C’est là qu’entre en hurlant et en claquant la porte Naruto avec une énorme bosse, des crocs à la place des dents et une bouteille de sake vide à la main. Offrant ainsi un spectacle plutôt exceptionnel à tout le classe.

« Tsunade-oba-chan ! Qu’est-ce que vous foutez ?! Pourquoi vous m’avez balancé une bouteille à la tête ! Vieille sadique ! »

Tsunade lance un regard glacial à Naruto qui s’immobilise dans sa colère, nous laissant toutes deux hilares sur nos pupitres et laissant les autre perplexes dans une surprise soudaine.

« Un problème Naruto ?
-N…Non…aucune Tsunade-O…Sama ! R…rien ! dégluti Naruto en se précipitant pour sortir de la pièce.
-Et ferme la porte ! »

Naruto s’exécute.
La sonnerie retentit, nous devons aller en histoire.
Je passe le fil de l’histoire à Aurélie ! L’histoire j’aie pas ça… enfin ça dépend ! XD


J’aime pas plus l’histoire que toi baka. Enfin apparemment j’ai pas trop le choix.
Avant l’histoire, nous passons au hall de 400, pour la récré. On est même pas encore arrivée dans le hall que Jayanna me saute dessus en criant :

« Tsuki-chan !! »

Puis elle essaye de faire de même à Fanny mais celle-ci prend un air blasé. Ce qui désespère Jayanna qui revient vers moi en boudant.

« Comme si tu t’y attendais pas, la charrie-je.
-Oui mais même » *rires*

Toutes les trois on se prend à rire comme des folles et c’est à ce moment là que passe Kin en habit de femme de ménage. Deuxième crise de fou rire. Quand nous rejoignons Blandine, qui attendait près du radiateur.

« Toujours aussi folles vous, s’exclame-t-elle.
-Bah comme toujours, oui, rigole-je.
-Au fait vous avez une idée de ce qui se passe ? reprit-elle.
-On en sait pas plus que toi, soupira Fanny.
DRING !!!!!!!! »

Je commence à grogner, l’histoire est vraiment la matière que j’aime le moins mais comme on a pas vraiment le choix on se dirige tout de même vers la salle d’histoire. Et puis là notre prof c’est Iruka, alors il y a des chances pour que ce soit plus mieux bien. D’ailleurs celui-ci vient ouvrir la porte sous quelques rires, certaines personnes ont de bonne mémoire.
Comme d’habitude on s’installe vers la fenêtre mais pour une fois pas vraiment prête à suivre le cours. D’ailleurs après une demi-heure à…rien faire, du bruit se fait entendre à côté de nous. Je tourne la tête vers la fenêtre, je suis là plus près, et la je manque de m’étouffer ce qui m’attire le regard inquiet d’Iruka et l’éclat de rire de toute la classe.

« Ca va ? me demande Fanny après c’être calmé.
-Euh…ça dépend.
-Comment-ça ?
-Bah y’a deux crétins en dessous de la fenêtre.
-Oh non…
-Bah si et je sais pas à quoi ils jouent.
-Galère.
-Pis y’a Naruto aussi… Kya ! »

Toutes les deux on se regarde mi-énervée mi-surprise. Une tête de Shika et de Sasu venait d’apparaitre à la fenêtre. Alors une peu sur les nerfs j’ouvre la vitre, prend mon livre de chimie (le plus lourd quoi) et le lance sur la tête de Sasuke. Puis je fais de même avec le livre de Fanny sur la tête de Shikamaru. On entend des « pouf », signe que les clones de Naruto explose, puis plus rien.

« Tient, ils sont pas tombé ? m’étonne-je.
-Aïeuh !! firent des voix pas très convaincantes.
-Ils nous prennent pour qui là ? soupire Fanny.
-Bah en fait ils se sont jute rattrapé à une fenêtre.
-Kakashi-sensei ?!? fait-on en cœur.
-Euh…oui ? Coucou Iru-chan ^^
-Descendez de là rires !!
-Bon je descends. (clin d’œil à naheulbeuk)
-Kakashi-sensei, mitsuketa. Retournez en cours tout de suite.
-Oui, oui Sakura.
-Et vous trois si je vous reprends à faire ça c’est mon pied dans la figure.
-Hai, Hai… »

Iruka n’ayant pas réussit à retenir le brouhaha, commis par l’arrivé des deux genins et du juunins, se tient la tête entre ses mains puis comme par miracle la cloche sonne.

« Bon allez tout le monde dehors, pas de devoir.
-Yatta, s’exclame Fanny avant de sortir.
-N’oublies pas qu’on a sport maintenant.
-Ah oui c’es vrai T.T »

*passage de parole*


Le sport, si vous saviez comme j’aime le sport ! Et en plus, les profs me le rendent bien ! « Tu devrais faire plus d’efforts » etc. Mais là c’est carrément pire…
Avec Aurélie, encore pliées en deux de ce qu’il s’était passé en histoire, on arrive au gymnase. Croyez-moi c’est pas facile, surtout quand on est mort de rire… mais on pas restées dans cet était d’euphorie bien longtemps.
Après c’être changées, nous nous dirigeons à l’intérieur du gymnase couvert, tout sourires, quand soudain, la malchance nous rattrape…encore une fois.

« Ahah ! C’est vous mes nouveaux élèves ! C’est bien vous avez tous l’air emplis par la fougue de la jeunesse ! Ahahah ! »

Cette voix, elle nous paralyse sur place. Le nouveau prof de sport… Ses cheveux coupés au bol, ses gros sourcils broussailleux qui surplombent des yeux qui, sur un autre visage, auraient pu être harmonieux, la forme carrée de sa mâchoire à la Bruce Lee et enfin, son horrible combinaison verte…

« Gaï-sensei ! nous écrions-nous sans même nous en apercevoir.
-Je vois que j’ai des adoratrices ! fait-il en prenant la pose « nice guy ».
-Yeurk…répondons-nous avec un dégout largement visible et en tentant d’éviter les cœurs qui volent à côté de nous. (sans parler des rires moqueurs et des regards dégoutés)
-La loose…chuchote-je à Aurélie…
-Ouais, là, on pourra plus se regarder sans un miroir, approuve-t-elle.
-Bon ! Nous allons nous échauffer, hurle Gai en me couvrant.
-Qu’est-ce que tu disais ? me questionne Aurélie.
-C’est sans importance.
-Alors on va commencer par les orteils ! Ahahah ! Vous vous mettez en position comme pour les pompes et vous faites comme moi ! »

Bon nombre de regards interrogatifs se tournent vers Gaï qui s’échauffe les orteils à une vitesse trop élevée pour un œil humain non expérimenté.

« Mais qu’est-ce qu’il fait là ? entends-je à droite et à gauche.
-Il est dingue ce type… complète une autre personne effarée.
-Bah puisqu’il faut faire cours avec lui autant bien s’échauffer ! »

Je finis par me résilier et commence à m’échauffer les orteils. Sous les yeux étonnés d’Aurélie qui ne manqua pas de me demande une peu inquiète :

« Tu arrives à voir ce qu’il faire ?!
-Non je suis pas wonderwoman. Mais je sais m’échauffer les orteils. »



Aurélie paraît rassurée, peut-être que je suis un peu humaine au fond, puis elle commence à s’échauffer elle aussi. A côté de nous Karine nous voit et nous imite, bientôt, toute la classe comprend l’exercice et Gaï, satisfait nous gratifie de sa pose du mec cool.
Mais les orteils ne sont qu’une infime partie du corps et il nous reste encore pas mal d’exercices à faire. Voyant notre difficulté à la suivre, Gaï, exaspéré, nous confie le soin de notre propre échauffement. Je fais donc mon petit échauffement perso, suivi par Aurélie.
Soudain Gaï, voyant que tout le monde avait fini, crie que le prochain exercice sera de faire des tours de gymnase sur les mains. Aurélie plus rapide que moi se mets à crier mais elle est vite suivie par ma propre personne.
Là je me réveille, j’ouvre les yeux. Où suis-je ? Autour de moi la salle paraît plus petite et les murs en placo bleu clair me semblent familiers. Je suis dans la salle de maths. Je sens Aurélie me filer des coups de coudes (encore rires c’est pas vrai) et a en juger par la douleur que je ressens aux côtés, ça fait un moment qu’elle fait ça…je lève la tête… Itachi me regarde, il a l’air en colère.
D’un coup tout devient noir, je me retrouve seule…assise à un pupitre devant un tableau à craie. Itachi apparait et tend un kunai sous ma gorge puis me dit de sa voix meurtrière :

« On ne dort pas dans mes cours, le temps qu’il dise ça le tableau c’était couvert de formules, tu résous ce problème ou tu meurs. »

Je me mets alors à beugler comme une sourde et à fermer les yeux comme une conne.
Une douleur aux bras me réveille. A en juger par la douleur lancinant que je ressens, Aurélie tente de me signaler quelque-chose de fâcheux depuis un certain moment. J’ai déjà vu ça quelque part…Mais une voix familière me ramène à la réalité :

« Donc si f(x)=f(-x) la fonction est-elle paire ou impaire ?
-C’est vraiment monsieur A. ? questionne-je.
-Oui…c’est vraiment lui, me confirme la voix d’Aurélie.
-Fanny ?! Tu passes au tableau !
-Mendokusai… »

Aurélie se met à rire silencieusement. Moi j’ai pas vraiment la tête aux fonctions mais ça vaut mieux qu’Itachi alors j’essaye de comprendre ce que le prof me dit. De retour à ma place la cloche salvatrice sonne enfin. En sortant du lycée Aurélie me dit :

« Demain, oublie pas qu’on a maths en première heure ! Mouahahahahah ! Evite de tomber sous l’emprise du mangekyû sharingan. »

Je cligne des yeux, abasourdie…alors, je ne suis pas la seule à avoir rêvé ?
D’ailleurs, c’était vraiment un rêve ?


Contenu sponsorisé
Profil

MessageSujet: Re: Quand de nouveaux profs remplacent les compétants (en un seul mot s'il vous plait)   
 

Quand de nouveaux profs remplacent les compétants (en un seul mot s'il vous plait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Échange] Contre Pokémons cherchant dresseurs compétants
» Quand le voile de l'espoir se déchire... Les bras de la mort vous attendent
» PC peu compétant ...
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» 2 joueurs nouveaux sur montréal cherchent du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naroom :: Autres :: Autre :: Autres-